LA MAISON ASSASSINEE - 1987

Titre VF LA MAISON ASSASSINEE
Titre VO
Année de réalisation 1987
Nationalité France
Durée 1h50
Genre DRAME
Notation 13
Date de sortie en France 03/02/1988
Thème(s)
Milieu rural (Cinéma français)
Réalisateur(s)
LAUTNER Georges
Chef(s) Opérateur(s)
RODALLEC Yves
Musique
SARDE Philippe
Renseignements complémentaires
Scénario : Jacky Cukier
et Georges Lautner .....
d'après le roman de Pierre Magnan
Dialogues : Didier Van Cauwerlaert
Produit par Alain Poiré
Distribution : Gaumont

Visa d'exploitation : 59 581
Acteurs
BRUEL Patrick
BROCHET Anne
BLANCHOT Agnès
HELD Ingrid
COLLETTE Yann
SENTIER Jean-Pierre
JENDLY Roger
BARBIER Christian
SARCEY Martine
MERIKO Maria
EVRARD Claude
ROUYER André
CAILLAUD Gérard
VITTOZ Vincent
CLEVE Jenny
VINCENT Yves
BOURBAULT Jean-Claude
LAUTNER Alice
GENDRON Laurent
BELAUBRE Annick
BONNET Michelle
PORRAZ Jean-Luc
Résumé

Séraphin Monge, 24 ans, retourne dans son petit village pour faire enfin la vérité sur le massacre de sa famille alors qu'il n'était qu'un bébé. Nous sommes en 1920, le drame s'est déroulé, il y a vingt-quatre ans, dans la petite auberge de la Burlière. En effet, le père de Séraphin et quatre autres personnes furent sauvagement assassinés sans que les véritables responsables furent inquiétés (en fait, on guillotina trois ouvriers itinérants) La vérité sera finalement fort étonnante...

>>> Une oeuvre sympathique dans la vaste et inégale filmographie de Lautner...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
Le nouveau (et très surprenant) Lautner est incontestablement un des plus beaux films français du moment, à voir ab-so-lu-ment. Une très belle histoire (qui n'a rien à voir avec le festival d'Avoriaz !) comme on en faisait du temps de Pagnol, des comédiens délicieux et de magnifiques dialogues (signés Didier Van Cauwelaert)... Ce film mérite assurément le plus beau des succès. Ne manquez pas ce film qui fait vraiment chaud au coeur. OLGA VON CLAP

Un chef-d'oeuvre. Il n'y a pas d'autre mot. Réunissant Patrick Bruel et le talent de Georges Lautner, "la maison assassinée" angoisse et tient en haleine son spectateur. L’énigme est surprenante et admirablement bien conçue. Superbe, tout simplement. JEAN-JACQUES BERNARD (PREMIERE)