AFTER THE WEDDING - 2005

Titre VF AFTER THE WEDDING
Titre VO Efter brylluppet
Année de réalisation 2005
Nationalité Danemark
Durée 2h00
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 18
Date de sortie en France 07/03/2007
Thème(s)
Enterrements
Relations entre père et fille(s) (Autres pays)
Jeux (cartes)
Internet (tous pays confondus)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma danois)
Mariage (Cinéma danois)
Maladies incurables
Renards (tous pays confondus)
Cinéma danois (ORIGINE)
Jumeaux (Autres pays)
Relations entre mère et fille(s)
Trampoline (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
BIER Susanne
Chef(s) Opérateur(s)
SOBORG Morten HEIN Stine STENOV Otto KRAGH-JACOBSEN Ole
Musique
SÖDERQVIST Johan
Renseignements complémentaires
Scénario : Susanne Bier
et Anders Thomas Jensen .....
Distribution : Equation

Visa d'exploitation : 117 047
Acteurs
MIKKELSEN Mads
KNUDSEN Sidse Babett
LASSGARD Rolf
FISCHER CHRISTENSEN Stine
MALM Mona
TAFDRUP Christian
THORN Niels Anders
ARNESON Erni
DWINGER Ida
ANGELA Rita
CONINCK Marie-Louise
THATTE Suhita
RONHOLT Neel
PATEL Meenal
GULLITS ERNST Frederik
FLETTING Anne
GULLITS ERNST Kristian
FLYGARE Claus
OLGAARD Julie
MUNK Troels Li
GADA Vallabh
JENSEN Henning
LARSEN Henrik
MULCHANDANI Neeral
Résumé

Depuis de nombreuses années, le dénommé Jacob, d'origine danoise, s'occupe de faire (sur)vivre un des multiples orphelinats de l'immense mégalopole de Bombay, avec comme seul souci quotidien l'indigence et la pénurie des aides financières et matérielles. Et voilà qu'un prospère mécène l'invite à venir rapidement à Copenhague afin de négocier une conséquente donation pour l'aider à sauver son établissement menacé d'une inévitable fermeture. En effet, un certain Jorgen, riche homme d'affaires scandinave, qu'il finit par rencontrer, lui propose de signer une convention budgétaire de plusieurs millions de dollars, dans la semaine, après le mariage de sa fille Anna, cérémonie imminente à laquelle Jacob est chaleureusement convié. Quelle n'est pas la surprise, puis l'effarement du fortuit invité de s'apercevoir que la mère de la jeune mariée n'est autre qu'Hélène, un ancien amour d'il y a presque vingt ans, ce qui peut supposer aussi que la demoiselle en épousailles pourrait bien être sa propre fille...

>>> De film en film, avec une bienheureuse obstination et une rare opiniâtreté, embrasée d'un étonnant style cinématographique (une lumineuse proximité de gros plans évidents et l'antienne bienvenue d'une caméra- ballet tourbillonnante) Susanne Bier nous délivre une oeuvre hautement personnelle, toujours étonnante, désormais essentielle. Et c'est bien par ce constant filmage rapproché du regard, des yeux, portes et miroirs de l'âme et du questionnement, qu'elle parvient à insuffler à cette réalisation une force émotionnelle indéniable et ravageuse. En prime, des acteurs irréprochables : Le toujours percutant Rolf Lassgard, comme à son habitude, impérial et souverain, Mads Mikkelsen, à nouveau transcendant et les deux principales interprétations féminines, d'une justesse et d'une finesse vraiment confondantes...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Annuel du Cinéma 2008
Critiques (Public)