APOCALYPSE NOW - 1979

Titre VF APOCALYPSE NOW
Titre VO Apocalypse now
Année de réalisation 1979
Nationalité Etats-Unis
Durée 2h26
Genre GUERRE
Notation 18
Date de sortie en France 26/09/1979
Thème(s)
Feux d'artifice (tous pays confondus)
Guerre du Vietnam
Hélicoptères (tous pays confondus)
Conrad (Joseph)
Vélosolex (tous pays confondus)
Tigres (Cinéma américain)
Films tournés avec une ou plusieurs fins différentes (tous pays confondus)
Ski nautique (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
COPPOLA Francis Ford
Chef(s) Opérateur(s)
STORARO Vittorio
Musique
COPPOLA Carmine
Renseignements complémentaires
Scénario : Francis Ford Coppola
et John Milius (+ montage).....
librement inspiré de Joseph Conrad
Distribution : AMLF

Visa d'exploitation : 44 564

Nota :

- Palme d'or, Cannes 1979 ex-aequo avec "Le tambour" de Volker Schloendorff .....

- Les scènes interprétées par Aurore Clément et Scott Glenn ont été coupées au montage. Elles figurent, cependant, dans le documentaire, consacré au tournage du film et qui s'appelle "Aux coeurs des ténèbres" .....

- Film tourné avec une fin alternative .....

- Il existe une director's cut sortie en mai 2001 d'une durée de de 3 heures 22 sous le titre : "Apocalypse Now Redux" .....
Acteurs
BRANDO Marlon
DUVALL Robert
SHEEN Martin
FORREST Frederic
HALL Albert
BOTTOMS Sam
FISHBURNE Laurence
HOPPER Dennis
SPRADLIN G. D.
FORD Harrison
ZIESMER Jerry
BYERS Bo
KEANE James
ROSSALL Kerry
MAC QUEEN Ron
MASON Tom (2)
CAMP Colleen
WOOD Cynthia
CARPENTER Linda
THIBEAU Jack
WALKEN Glenn
CANTERO George
LEAKE Damien
RICE Herb
CARNEY Larry
COPPOLA Marc
UPTON William
KIEWITT Daniel
GRAHAM Bill
JAMES Hattie
ROSS Jerry (2)
WHITE Dick
STORARO Vittorio
COPPOLA Francis Ford
TAVOULARIS Dean
CLEMENT Aurore
SHEEN Charlie
GLENN Scott
ERMEY Lee
LEONARD Terry
MARQUAND Christian
LOTTMAN Evan
Résumé

En pleine guerre du Vietnam, le capitaine Willard, cantonné dans le secteur de Saïgon, est chargé par les Services Secrets de la C.I.A. d'une mission fort particulière : mettre hors d'état de nuire, un gradé américain, le colonel Kuntz qui, au fin fond de la jungle cambodgienne, s'est créé son propre territoire où il règne en maître absolu à la tête d'une puissante armée de plusieurs milliers de fidèles soldats...

>>> Film-évènement d'un faste et d'une folie sublimes qui reste une oeuvre essentielle du cinéma mondial et un solide réquisitoire contre la guerre...

Bibliographie
- Saison Cinématographique 1980
- Positif numéros 220/221
- Positif numéros 222, 225, 262, 311, 415, 483
- Cahiers du Cinéma numéros 302, 304, 415, 501
- Jeune Cinéma numéros 120, 126
- Télérama numéros 1550, 2323
- L'Express numéro 27
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Cinématographe numéros 48, 51
- Cinéma numéros 247/248
- Cinéma numéros 250, 561
- Ecran numéro 83
Critiques (Public)
Vous n'aimez pas la guerre, moi non plus... Je crois que c'est là le meilleur film qui démontre la stupidité de la guerre, la folie des soldats sur un champ de bataille, le monstre qui sommeille en eux... c'est un film de la guerre, sur la guerre, et contre la guerre. Un film que je n'hésiterai pas à classer comme monument... Professor Wiesengruen

Un des meilleurs films du grand réalisateur...sans doute à mon avis le meilleur film sur la guerre du Vietnam, largement supérieur à "Platoon" et à "Full metal jacket"... on a reproché à Coppola de faire de l'esthétisme avec la guerre, mais il est certain qu'il ne faut pas voir ce film avec le même oeil que « Le parrain »... SPECTRE

A qui appartient cette main philosophique qui fouille notre âme pour dégager sous nos yeux la face cachée de toute homme ? Une jungle orgiaque, organique et mentale qui sous la lumière du napalm abrite le secret, le désir de mort, celui du mal. Martin Sheen est éblouissant de rigueur. Brando est monstrueux, Hopper inattendu et Wagner s'accorde si bien avec les spasmes des hélicoptères et des mitrailleuses... il faudrait crier : Coppola est un génie, le cinéma est un art.

Prodigieusement emmerdant. Et je pèse mes mots. Comble de la boursouflure et du kitsch hollywoodien que l'on croyait enterré avec l'époque du péplum... Et Brando qui ne peut s'empêcher de faire du Brando, comme Gabin ne faisait plus que du Gabin... Quant à la musique... pourquoi louer le choix de l'air le plus ringard de Wagner, qui a quand même écrit autre chose ! Le bruit, la fureur et un paon ne suffisent pas à faire un film. JPC

"Apocalypse Now" est une oeuvre puissamment cauchemardesque. Le chef-d'oeuvre absolu de Coppola est un festival de lyrisme, de violence et de poésie de la cruauté ! Plusieurs lectures peuvent se dessiner dans ce film, d'une richesse proprement hallucinantes. Ce que je trouve absolument prodigieux, c'est la démonstration étincelante de la quête d'un homme qui suit le cours inverse de l'évolution de la vie ! On passe d'une chevauchée en hélicoptères, aux assauts de la jungle puis au corps à corps pour délivrer avec génie la renaissance d'un homme qui tue son alter ego pour pouvoir resurgir, tel un phénix, de ses cendres apparues à cause de l'enfer qu'est la guerre. Visionnaire, d'une folie expérimentale inégalée (aujourd'hui on ne peut plus faire de film comme celui-là), l'oeuvre est portée par des personnages archétypaux et totalement remarquables de profondeur, interprétés à la perfection ! GTT