LOIN D'ELLE - 2006

Titre VF LOIN D'ELLE
Titre VO Away from her
Année de réalisation 2006
Nationalité Canada
Durée 1h50
Genre DRAME
Notation
Date de sortie en France 02/05/2007
Thème(s)
Cinéma canadien (ORIGINE)
Maladie d'Alzheimer ( tous pays confondus)
Folies, démences et autres dérangements de l'esprit (Cinéma canadien)
Milieu médical (Cinéma canadien)
Amnésie (Cinéma canadien)
Maisons de retraite (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
POLLEY Sarah
Chef(s) Opérateur(s)
MONTPELLIER Luc
Musique
GOLDSMITH Jonathan
Renseignements complémentaires
Scénario : Sarah Polley
d'après la nouvelle d'Alice Munro :
"The bear came over the mountain" .....
Distribution : La Fabrique de Films

Visa d'exploitation : 117 360
Acteurs
CHRISTIE Julie
MURPHY Michael
DUKAKIS Olympia
PINSENT Gordon
THOMSON Kristen
CREWSON Wendy
WATSON Alberta
HAUFF Thomas
BOLAND Katie
MERKOSKY Melanie
DEZMARI Deanna
DOBREV Nina
KUNG Grace lynn
LABERGE Stacey
KNIGHT Jason
COULTER Clare
FRANCKS Lili
MOODIE Andrew
SINCLAIR Judy
HARVEY Tom
HETHERINGTON Carolyn
BOOKER Jessica
VAN DE GRAAF Janet
HEWAT Ron
VAUGHAN Vanessa
Résumé
Marié depuis quarante-cinq ans, Grant est obligé de constater que son épouse Fiona s'éloigne lentement de lui, aspirée par de récurrentes pertes de mémoire dues à la maladie d'Alzheimer .....
Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Annuel du Cinéma 2008
Critiques (Public)
19/20 : Elle avait déjà marqué sa préférence d'actrice pour les sujets tarabiscotés, en particulier dans "The secret life of words" et "Ma vie sans moi" de la cinéaste Isabel Coixet. Sarah Polley, pour ses premiers pas de réalisatrice, s'inspire d'un livre qui traite de "l'Alzheimer"... Charmant, qui va avoir envie de se déplacer pour ça ? Rassurez-vous, on est mieux en sortant qu'en entrant ! Le fait qu'il s'agisse d'un couple de la bonne société nord-américaine à l'abri du besoin y est pour beaucoup, mais pas seulement. L'intrusion du spectateur se fait sur la pointe des pieds. Une fois passé le choc de découvrir cette femme si éblouissante qui perd le fil mais le retrouve, et avec quelle lucidité !... Ensuite, plus l'action avance, plus c'est difficile de s'en tenir à la compassion. La maladie, cause de souffrance de la patiente et ici, son revers, cette occasion inespérée de régler de vieux comptes... Le plaisir est immense de retrouver Julie Christie incarnant cette femme de toute beauté, oscillant entre l'innocente et la garce. Voir dans les longueurs autant de paliers de la maladie, avec quelques personnages secondaires bienvenus, car il importe de respirer un peu en marge du tandem. L'ensemble est remarquablement déroulé, on est anesthésié par moments, habilement noyés dans une sorte de coton....dont émerge finalement le mari, bien vivant. Rempart pudique, mais aussi forme d'élégance, d'une cinéaste-actrice à peine trentenaire qui devrait continuer à faire parler d'elle, avec cette "patte" inimitable qu'elle a. L.Ventriloque