SNOBS ! - 1961

Titre VF SNOBS !
Titre VO
Année de réalisation 1961
Nationalité France / Allemagne
Durée 1h30
Genre COMEDIE
Notation 11
Date de sortie en France 05/09/1962
Thème(s)
Réalisateur(s)
MOCKY Jean-Pierre
Chef(s) Opérateur(s)
WEISS Marcel
Musique
KOSMA Joseph
Renseignements complémentaires
Scénario : Jean-Pierre Mocky
Dialogues : Alain Moury
Adaptation : Jean-Pierre Mocky
et Alain Moury .....
Montage : Marguerite Renoir
Assistant-réalisateur : Luc Andrieux
Distribution : M. Films

Visa d'exploitation : 24 858
Acteurs
BLANCHE Francis
ROQUEVERT Noël
DUFILHO Jacques
DAC Pierre
TISSIER Jean
LABOURDETTE Elina
GALLAND Jean
NORDEY Véronique
LONSDALE Michael
HOFFMANN Gérard
MANSARD Claude
POIRIER Henri
LEGRIS Roger
ALERS Christian
SECQ Robert
JEFFORD Jacqueline
DUTERTRE Lucienne
DUVAL Marcelle
HARDEYN Jeanne
SOLOGOUB Irene
PERONNE Denise
MALAURIE Christine
LABARRERE Jo
LENOIR Rudy
ANDRIEUX Luc
CASTAING Claude
PASQUALI Alfred
MAHIEUX Alix
BERCQ Jean-Claude
CHARRIER Jo
MONTAVON Max
MOCKY Jean-Pierre
DUROU Pierre
RANDALL Alexandre
BROCARD Christian
TANDOU Jean Roger
PAVEL Paul
DEHESDIN Philippe
DESRAU Max
POIRET Jean
Résumé

Après le décès du président-directeur-général d'une importante laiterie normande qui s'est noyé accidentellement dans une imposante cuve de lait, la succession à son poste est désormais ouverte et plutôt fort courue. En effet, les postulants sont au nombre de quatre et ont chacun le statut de directeurs adjoints. Les dénommés Courtin, Duffaut, Tousseur et Laine vont tenter chacun de leur coté et à leur manière de décrocher l'envieux poste du macchabée en essayant tout d'abord d'obtenir la commande laitière des établissements scolaires de toute la région environnante...

>>> Fortement malmenée à sa sortie en salles durant le troisième trimestre de l'année 1962, en partie à cause d'un certain cynisme teinté d'aigreur et de méchanceté, cette oeuvre ressortit sur notre écran quelques dix années plus tard, pour une seconde diffusion qui permit une juste réévaluation du film, pour un ensemble tout de même un peu facile et non dénué de quelques lourdeurs exponentielles...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Midi-Minuit Fantastique numéro 17
- Cahiers du Cinéma numéro 128
- Cinéma numéros 65, 70 et 283/284
- La Revue du Cinéma numéros 155, 255 et 374
- Saisons Cinématographiques 1962 et 1972

Critiques (Public)
Après s’être intéressé de fort belle manière aux rapports amoureux, dans "Les Dragueurs" d’abord, dans "Un Couple" ensuite, avec un style respirant bien la Nouvelle Vague, Jean-Pierre Mocky change radicalement de cap pour son troisième film, en signant une farce dont les années 50 et 60 nous ont copieusement abreuvé. Truffée de gags, celle-ci est toutefois agrémentée par la dénonciation du snobisme, dont Mocky voyait des adeptes partout dans la société, de la Magistrature au Clergé, en passant par l’Armée. L’occasion d’envoyer quelques petites piques envers ces milieux du pouvoir – et au passage aussi, envers Monsieur Tout-Le-Monde – ce qui valut au film d’être conspué à sa sortie et presque directement ôté de l’affiche. Longtemps interdit, il obtiendra pourtant la sympathie de ...Woody Allen (qui racheta plusieurs gags à Mocky!) et des plus prestigieuses universités anglaises (Oxford et Cambridge) qui avaient apprécié l’humour très ...british du film. Nul n’étant prophète en son pays, il faudra attendre en France une critique élogieuse d’un journal à la fin des années 70, couplée d’une ressortie sur grand écran, pour qu’il soit reconnu à une plus juste valeur. Les acteurs, de Francis Blanche à Michel Lonsdale en passant Noël Roquevert, offrent une touche supplémentaire fort appréciable à leur personnage. Au final, l’ensemble – qui peut sembler parfois brouillon – a relativement bien vieilli, et mérite donc un détour. On regrettera néanmoins de ne plus y trouver le traitement poétique qui avait fait la force des deux premiers films de Mocky. (David Hainaut)