LES CHEMINS DE SAN DIEGO - 2006

Titre VF LES CHEMINS DE SAN DIEGO
Titre VO El camino de San Diego
Année de réalisation 2006
Nationalité Argentine
Durée 1h38
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 14
Date de sortie en France 13/06/2007
Thème(s)
Cinéma argentin (ORIGINE)
Jeux (loterie)
Auto-stop (tous pays confondus)
Prostitution (Autres pays)
Camions et camionnettes (tous pays confondus)
Football
Oiseaux
Road-movies (Autres pays)
Représentant(e)s du culte (Cinéma argentin)
Ambulances (tous pays confondus)
Cécité (Autres pays)
Autobus et autocars (tous pays confondus)
Accouchements
Voyances, cartomancie et autres divinations (tous pays confondus)
Rêves et cauchemars (Autres pays)
Réalisateur(s)
SORIN Carlos
Chef(s) Opérateur(s)
COLACE Hugo
Musique
SORIN Nicolas
Renseignements complémentaires
Scénario : Carlos Sorin
Distribution : TFM Distribution

Visa d'exploitation : 117 913
Acteurs
BENITEZ Ignacio
WAGNER LA BELLA Carlos
ROTELA Paola
FONTELLES Silvina
GONZALEZ COLMAN Miguel
ARMONICO José
RIVAS Toti
CORDOBA Marisa
MOSDIEN Otto
UASSOUF Claudio
CACERES Lila
CONDITO Pascual
DONADO Walter
MALDONADO Anibal
RODRIGUEZ MUJICA Alberto
ALVEZ Maria Marta
LORENZO Alfredo
VILLEGAS Juan
Résumé

C'est du fin fond de l'immense forêt des Misiones, dans le nord-est de l'Argentine, depuis son minuscule village de Pozo-Azul, que le brave Tati Benitez, un besogneux journalier qui peine à élever sa petite famille, décide de partir rejoindre la lointaine capitale de Buenos Aires. Ce n'est ni la constante précarité de son existence quotidienne, ni l'irrésistible et fallacieuse fascination pour les lumières de la ville qui ont incité ce dernier à entreprendre ce long périple, en bus et en auto-stop, mais une bien triste nouvelle, pour lui et l'ensemble de la population nationale, leur précieuse idole, le légendaire joueur de football Diego Maradona, venait d'être hospitalisé dans une huppée clinique suisso-argentine, pour une inquiétante insuffisance respiratoire et cardiaque. Son but, apporter au célèbre musée de Boca entièrement dédié au grand sportif du ballon rond, une racine sculptée d'un arbuste local qui ressemble étrangement à la silhouette triomphante du dieu vivant de la planète football...

>>> Sympathique road-movie sud-américain, confirmant une évidente renaissance d'un certain cinéma argentin de proximité, entre tranquille poésie de l'ordinaire et tendre regard sans mièvrerie ni complaisance sur des personnages chaleureusement simples et quotidiens (ou simplement chaleureux) une oeuvre fragile et sereine, réalisée sans grand moyens techniques, mais emprunte de beaucoup de délicatesse et de légèreté, qui a foi dans la constante générosité de la nature humaine...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Annuel du Cinéma 2008
Critiques (Public)
15/20 : Si vous avez apprécié "Historias Minimas" et "Bombon el Perro", courez voir cette nouvelle perle argentine (en v.o. pour en apprécier le charme), tout réside dans cette façon faussement anodine, de masquer la détresse matérielle en affichant une volonté de s'en arranger, tant qu'à faire avec un large sourire. Le héros, Tati, désire se surpasser une bonne fois dans sa vie trop prévisible, en vénérant sans effort un footballeur comme d'autres la Vierge, ou bien les deux... Bien entendu, "il y a loin de la coupe aux lèvres", mais malgré quelques longueurs, le film accroche par sa poésie, la fraternité sans détours de cette population de rescapés argentins, souvenez-vous que le grand Capital leur a fait le plus sale coup qui soit... L'icône Maradona aide à espérer en l'être humain, apporte au quotidien ce petit grain de folie indispensable... L'art de Carlos Sorin est bien de réussir à entraîner son public dans le sillage d'un genre de magicien des temps modernes, bien plus réaliste que l'apparence qu'il donne... L.Ventriloque