A VERY BRITISH GANGSTER - 2006

Titre VF A VERY BRITISH GANGSTER
Titre VO A very british gangster
Année de réalisation 2006
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 1h36
Genre DOCUMENTAIRE
Notation 15
Date de sortie en France 18/07/2007
Thème(s)
Cinéma britannique (ORIGINE)
Enterrements
Documentaires (Cinéma britannique)
Réalisateur(s)
MAC INTYRE Donal
Chef(s) Opérateur(s)
MAC INTYRE Donal EMMERY Sam MANLEY Nick TURNBULL Mike
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Donal Mac Intyre
Distribution : Bac Films

Visa d'exploitation : 118 198

Acteurs
NOONAN Dominic
Résumé

Réputée pour ces deux grandes équipes internationales de football, ses attrayants jardins de Picaddilly et son singulier pont Trinity au-dessus de la rivière Irwell, la ville de Manchester, au nord-est de l'Angleterre, ne s'enorgueillit guère d'un de ses plus charismatiques représentants de la pègre locale, Dominic Noonan, trente-sept ans, dont vingt-deux passés en prison qui, avec une banale régularité de métronome insatiable et un égotisme exhibitionniste de malfrat incontournable, défraye la chronique judiciaire de la cosmopolite cité britannique. C'est au metteur en scène Donal Mac Intyre qui s'est distingué par le passé pour des réalisations plutôt incandescentes (sur l'obscur trafic des armes à feu dans les pays de l'Europe de l'Est, les réseaux de prostitution et la traite des blanches, le commerce illicite des espèces animales en voie de disparition) qu'échoit la "permission" de suivre dans ses pérégrinations notre grassouillet malfrat et sa bande de petites frappes illettrées, tarées et foncièrement amorales. Et c'est entouré de cette maladive cour de gitons dégénérés que Dominic Noonan, ayant pris en prison le farfelu nom acronymique de Lattlay Fottfoy (Look After Those That Look After You - Fuck On Those That Fuck On You) mène sa danse criminelle et ses meurtrières exactions (fraudes diverses, possession d'armes à feu, rackets multiples, trafics de drogue, braquages, voies de faits sur gardiens et policiers, tortures, kidnappings, extorsions de fonds) ayant toujours pu échapper à l'assignation de meurtre ou d'assassinat. Bien sûr, ce parrain de la pègre locale, fervent catholique, père de deux enfants et homosexuel convaincu, manage en surface et en couverture quelques activités visibles et licites (transports de fonds (!) taxi, propriétaires de boîtes de nuit, d'appartements, etc..) assurant aussi quotidiennement son statut de "juge de paix" dans les milieux défavorisés de la cité, en apportant ses arbitrages et ses aides, comme médiateur, protecteur et profiteur, avec ses conseils avisés, ses menaces déguisées et ses oboles prodiguées, une vraie Cour des Miracles où Noonan se pavane lourdement heureux, avec ses parures, ses dorures et son ego surdimensionné...

>>> Fort justement primé au festival du film policier de Cognac (2007) cette étonnante oeuvre documentaire sur un faraud potentat mancunien du crime, pose tout de même le crucial problème de la véracité des faits énoncés, filmés, entre esbroufe narcissique et complaisante manipulation, à l'insu ou avec l'accord tacite du metteur en scène souvent perçu soit comme complice ou bien dépassé par son sujet...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Annuel du Cinéma 2008
Critiques (Public)