LA MERVEILLEUSE HISTOIRE DE MANDY - 1952

Titre VF LA MERVEILLEUSE HISTOIRE DE MANDY
Titre VO Mandy
Année de réalisation 1952
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 1h30
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 15
Date de sortie en France 13/02/1953
Thème(s)
Cinéma britannique (ORIGINE)
Surdité (Autres pays)
Enfance (Cinéma britannique)
Jeux d'échecs (tous pays confondus)
Milieu scolaire (Cinéma britannique)
Chiens (Cinéma britannique)
Marionnettes et marionnettistes .....
Trains et gares (Cinéma britannique)
Hôtels (Cinéma britannique)
Taxis (Cinéma britannique)
Réalisateur(s)
MACKENDRICK Alexander
Chef(s) Opérateur(s)
SLOCOMBE Douglas
Musique
ALWYN William
Renseignements complémentaires
Scénario : Nigel Balchin
et Jack Whittingham .....
d'après un roman de Hilda Lewis
Distribution : Victory Films

Visa d'exploitation : 13 578
Acteurs
CALVERT Phyllis
HAWKINS Jack
MORGAN Terence
TEARLE Godfrey
MILLER Mandy
FIELDING Marjorie
PRICE Nancy
CHAPMAN Edward
PLUNKETT Patricia
SUMMERFIELD Eleanor
GORDON Colin
ALISON Dorothy
AMYES Julian
BRUNE Gabrielle
CAZABON John
BACON Gwen
HOLLOWAY W. E.
MORRIS Phyllis
BLUNT Gabrielle
SHEPHERD Jean
ASHER Jane
MADDOX Marlene
PETERS Joan
JONES Jenny
Résumé

C'est avec consternation et tristesse que Christine et Harry Garland découvrent, par hasard, que leur petite fille âgée de deux ans, prénommée Mandy, est atteinte d'une congénitale surdité. Profondément en désaccord sur la conduite à tenir, (le paternel préconise un maintien dans le cocon familial et la venue d'une éducatrice pour lui apprendre le langage des signes alors que la maman prône plutôt l'admission dans une école spécialisée) le couple n'arrive pas à s'entendre sur la meilleure alternative possible. C'est vers l'âge de sept ans, que la gamine est confiée, sur l'instigation de sa mère, à l'institution du professeur Searle dans laquelle les premières semaines seront fort tumultueuses et souvent difficiles, face à son inaccoutumance à vivre avec d'autres enfants. Afin d'améliorer considérablement les conditions et les moyens d'intégration de sa fille, Christine décide de déménager pour quelques mois afin de se rapprocher de l'établissement et permettre ainsi à Mandy de prendre le statut de "pensionnaire externe." Alors que l'équilibre psychologique et un lent rapprochement avec ses camarades d'infortune semblent lentement se consolider, d'autres désagréments s'invitent en dysharmonie et perturbations. D'un côté, la politique éducative de son responsable est de plus en plus fréquemment et fortement contestée par un certain Ackland, homme politique borné et financier de l'institution spécialisée qui cherche avant tout le rendement et le prestige et d'un autre côté, la réaction outrancière et outrée du père de Mandy qui vit fort mal l'absence de son épouse et la proximité de cette dernière avec Searle, l'opiniâtre et compétent directeur de l'école...

>>> Troisième long métrage du peu prolifique réalisateur britannique Alexander Mackendrick qui fut honoré par une rétrospective au 43e Festival International du Film de La Rochelle (2015) abordant un sujet particulièrement émouvant, vivifié par une solide interprétation des acteurs principaux, avec une mention spéciale à la petite Mandy Miller qui, sans affectation surnuméraire ni pesant cabotinage, parvient à crédibiliser souverainement son personnage de gamine sourde et désorientée...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Index de la Cinématographie Française 1953-B
Critiques (Public)