L'AME EMPRISONNEE - 1917

Titre VF L'AME EMPRISONNEE
Titre VO Gefangene Seele
Année de réalisation 1917
Nationalité Allemagne
Durée 1h13
Genre DRAME
Notation 15
Date de sortie en France
Thème(s)
Hippisme
Spiritisme (tous pays confondus)
Milieu judiciaire et juridique (Cinéma allemand) (est et ouest)
Expressionnisme allemand
Hypnose
Réalisateur(s)
BIEBRACH Rudolf
Chef(s) Opérateur(s)
FREUND Karl
Musique
BECCE Giuseppe RODERBURG Christian GOEBEL Matthias LEUSCHNER Benjamin
Renseignements complémentaires
Scénario : Robert Wiene
Produit par Oskar Messter .....
Direction artistique : Ludwig Kainer

Nota : film en quatre actes .....
Acteurs
PORTEN Henny
BILDT Paul
GOETZ Curt
Résumé

La délicate Violetta est sous la constante emprise hypnotique du sournois baron van Groot qui la maintient ainsi sous sa forte dépendance. Un soir, n'arrivant pas à la réveiller de sa transe, il fait appel aux soins du docteur Stefan Rainer qu'il va chercher dans son cabinet et qu'il conduit, en empruntant d'obscurs et complexes détours, à son domicile. Effectivement, le praticien parvient à la sortir de son état cataleptique et se promet de la revoir, après son mystérieux appel à l'aide, avec ces mots poignants :

                                                                   "protégez-moi de ses yeux"                                                                 

Quelques jours plus tard, après avoir pénétré discrètement dans le jardin du baron, il la revoit, déjà énamouré de la belle inconnue qui lui confie son enfermement et sa détresse. Surpris par l'aristocrate, il est obligé, contre son gré et ses sentiments naissants, de quitter les lieux. Cette dérangeante intrusion aura pour conséquence le rapide déménagement du couple, vers une destination inconnue...
Un an plus tard, alors que van Groot tente fort adroitement de se faire admettre dans quelques clubs privés et huppés de la région, Violetta ne parvient toujours pas à se libérer de la mainmise du démoniaque personnage, malgré quelques vaines tentatives toujours vouées à un pitoyable échec. C'est lors d'une séance de spiritisme à l'hôtel Astoria, où il compte se servir de la dépendance de sa compagne à son pouvoir hypnotique pour berner son auditoire, qu'il est finalement arrêté par la police et condamné comme escroc. Enfin libérée de son ascendant maléfique, Violetta se rend immédiatement chez Stefan, avec lequel commence une tendre romance qui devrait se concrétiser dans quelques mois par un mariage. Mais les ombres du passé ressurgiront à nouveau, lorsqu'une lettre du baron, désormais sorti de prison, parvient à Violetta, lui ordonnant de le rejoindre près de leur ancienne demeure... 


>>> Projetée au Festival International du Film de la Rochelle en 2009, lors d'une rétrospective consacrée à l'hypnose dans le cinéma muet, cette oeuvre récemment restaurée nous permet de retrouver avec bonheur la prolifique Henny Porten (plus de 170 films) et le non moins productif Paul Bildt (pas loin de deux cents apparitions à l'écran). Flirtant avec certaines données du cinéma expressionniste, sans en être vraiment un archétype ou un exemple signifiant, cette production allemande s'aventure plus dans les arcanes du film humaniste à connotation psychologique, avec une rare efficacité et un évident bonheur cinématographique...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)