VINCERE - 2009

Titre VF VINCERE
Titre VO Vincere
Année de réalisation 2009
Nationalité Italie
Durée 2h02
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France 25/11/2009
Thème(s)
Cinéma italien (ORIGINE)
Cécité (Cinéma italien)
Duels
Bigamie
Basse-cour (Coqs, poules et autres gallinacés) .....
Représentant(e)s du culte (Cinéma italien)
Fascisme
Milieu du cinéma (Cinéma italien)
Biopic (Cinéma italien)
Mariage (Cinéma italien)
Photos et photographes (Cinéma italien)
Rêves et cauchemars (Cinéma italien)
Folies, démences et autres dérangements de l'esprit (Cinéma italien)
Réalisateur(s)
BELLOCCHIO Marco
Chef(s) Opérateur(s)
CIPRI Daniele
Musique
CRIVELLI Carlo
Renseignements complémentaires
Scénario : Marco Bellocchio
et Daniela Ceselli .....
Distribution : AD Vitam

Visa d'exploitation : 120 958

Nota :

- "Plaque d'Or" (Meilleur Camera) Hugo d'Argent (Meilleurs acteur, actrice, réalisateurs) Chicago 2009

- Syndicat des Journalistes de Cinéma (Italie) 2009 : Ruban d'Argent (Meilleurs caméra, montage, production, actrice) 


Visa d'exploitation : 120 958
Acteurs
MEZZOGIORNO Giovanna
TIMI Filippo
INVERNIZZI Corrado
RUSSO ALESI Fausto
CESCON Michela
BELLOCCHIO Pier Giorgio
PIEROBON Paolo
CARIELLO Bruno
PICOZZA Francesca
NOBILI Simona
MORI Giovanna
FERRETTI Silvia
CASTELLI Corinne
BETTINI Patrizia
COSTELLA Fabrizio
MUSSONI Matteo
PRESTI Elena
SCALERA Vanessa
Résumé

1907 : socialiste convaincu et syndicaliste affirmé, Benito Mussolini fait la brève connaissance, à Trieste, lors d'une manifestation contre la royauté et contre le pape, de la ravissante Ida Dalser qui le protège de la vindicte policière, en le faisant tout simplement passer pour son amoureux compagnon...

1914 : démissionnant finalement de son poste de directeur de "l'Avanti", une gazette milanaise de gauche, Benito Mussolini ne songe plus qu'à fonder son propre journal, baptisé "Il popolo d'Italia" qui va prôner ouvertement et fermement la guerre contre l'empire austro-hongrois, après l'assassinat, à Sarajevo, de l'archiduc François-Ferdinand. Ce sera aussi l'année de sa seconde rencontre avec Ida qui, pour financer ses projets, n'hésitera pas à vendre l'ensemble de ses biens. Commence une brève idylle d'une année environ, ponctuée par un discret et désiré mariage...

Blessé durant les violents affrontements de la Première Guerre Mondiale, en pays slave (haut plateau karsique) Benito Mussolini, dès la fin des hostilités, met en place son Parti National Fasciste (PNF) et renie sa compagne qui vient d'accoucher d'un garçon. Devenu chef du gouvernement italien, et en fait marié depuis quelques années avec une certaine Rachel Guidi, amie d'enfance, dont il a déjà plusieurs enfants, l'homme politique bigame fait tranquillement enfermer son ancienne maîtresse en résidence surveillée, puis en hôpital psychiatrique, à Pergine Valsugana. L'enfant né de l'union avec le Duce, baptisé Benito Albino, sera dès l'âge de six ans "confisqué" par les fascistes qui le placeront dans une anonyme et complice pension religieuse. Durant plus de dix ans Ida Dalser tentera vainement de faire reconnaître son statut légitime d'épouse, ainsi que la filiation de son enfant avec l'homme politique, un enfant qu'elle ne reverra jamais plus, mourant finalement, toujours enfermée, le 3 décembre 1937 à San Clemente, dans un renommé institut psychiatrique vénitien... 

>>> Mêlant étroitement et adroitement destinées individuelles et histoire contemporaine, sur fond révérencieux et déférents pour le cinématographe, Marco Bellocchio, toujours aussi primordial, nous propose une oeuvre efficace et solide, traversée d'étonnantes scènes à la lisière du fantastique, avec de percutants acteurs transcendés par la densité de leurs personnages, dont nous retiendrons surtout celui de Filippo Timi, dans un impressionnant et magistral double rôle...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Annuel du Cinéma 2010
Critiques (Public)