UN CAS POUR UN BOURREAU DEBUTANT - 1969

Titre VF UN CAS POUR UN BOURREAU DEBUTANT
Titre VO Pripad pro zacinajiciho kata
Année de réalisation 1969
Nationalité Tchécoslovaquie
Durée 1h42
Genre COMEDIE ALLEGORIQUE
Notation 14
Date de sortie en France
Thème(s)
Rats et autres souris (tous pays confondus)
Singes (Autres pays)
Cinéma tchèque (ORIGINE)
Censure (Cinéma tchèque)
Film dans le film (tous pays confondus)
Jeux (cartes)
Surréalisme et dadaïsme
Réalisateur(s)
JURACEK Pavel
Chef(s) Opérateur(s)
KALIS Jan
Musique
FISER Lubos
Renseignements complémentaires
Scénario : Pavel Juracek

Distribution DVD : Malavida

Nota : pour Regina Razlova, uniquement la voix .....

Acteurs
KOSTELKA Lubomir
JERNEKOVA Klara
ZAHRYNOWSKA Milena
LUKAVSKY Radovan
JANDA Jiri
KOPRIVA Ludek
VAVRA Milos
MACHACEK Miroslav
BARTU Nina
BONAVENTURA Jindrich
BOSEK Pavel
BUDINOVA Slavka
CERNY Vitezslav
VASICEK Karel
DUBSKY Eduard
FERBASOVA Vera
GABZDYL Rene
GOLLOVA Natasa
HALEK Jiri
HAPKA Petr
HLAVAC Milos
HOLAR Frantisek
HOMOLA Miroslav
HOTOVY Miroslav
HRABANEK Vladimir
HRZAN Jiri
HUSAK Frantisek
JAKIM Ladislav
JIRASKOVA Jirina
KORAN Josef
KRASOVA Marta
KRYZANEK Zdenek
LANDOVSKY Pavel
MARES Karel
MAURER Viktor
PAVLICEK Eduard
SVOBODA Karel (2)
SUCHARIPA Leos
SRAJEROVA Daniela
SEBESTOVA Milena
RAZLOVA Regina
Résumé

Cet incroyable périple, inspiré du troisième voyage de Gulliver (sur un ensemble de quatre) d'après l'étonnant et foisonnant Jonathan Swift, se (dé)compose, dans cette allégorique adaptation tchèque en onze segments : 

1. "Le voyage là-bas" :  présentant les pénibles mésaventures de Lemuel Gulliver avec son capricieux véhicule qui se rebelle, prend son autonomie, dévale une pente en se fracassant, non sans avoir écrasé au passage un pauvre lapin costumé, possesseur d'une étrange montre gousset... 

2. "Le piège de Balnibarbi" :   notre héros arrive et pénètre dans une vaste demeure fort particulière au plancher instable, dont les lattes bougent inopinément et qui se retrouve assailli par une dizaine de personnes, poursuivi par des soldats qui lui tirent dessus... 

3) "L'académie des inventeurs" :  il est finalement déposé en voiture cellulaire dans un endroit où plane une stricte interdiction de parler quitte à se retrouver bâillonné, pour ensuite être interrogé, questionné dans un amphithéâtre, devant un curieux auditoire, sur ses liens avec le prince Mounodi... 

4. "La machine à manivelle" :   après moult déambulations fort incongrues, on lui fait rencontrer un savant qui lui présente un mystérieux appareillage fort complexe, pourtant actionné mécaniquement, qui est censé penser, réfléchir à l'instar de l'être humain et peut-être mieux... 

5. "Le gouverneur" :  maintenant Gulliver se déplace chez le gouverneur, avec lequel il a rendez-vous, qui lui proposera une noix fort indocile, pour à sa sortie être poursuivi par un inquiétant personnage et finalement aidé dans sa fuite par deux inconnus... 

6. "Les défenseurs des fontaines" :  parti en voiture avec une femme plutôt fort avenante, il arrive à une incroyable fête forestière dont les nombreux membres invités, disséminés aux alentours, attendent impatiemment de pouvoir chercher de l'eau près d'une source proche... 

7. "Le cirque Mounodi" :  nouveau départ avec une autre créature affable qu'il appelle du doux prénom de Marketa en direction d'un village en ruines, avec son petit cirque où on lui projette un film d'actualités... 

8. "La nuit de Balnibarbi" :  reparti en camion avec quelques sympathiques quidams, Gulliver rejoint une assemblée fiévreuse attendant impatiemment, depuis un certain temps, l'envol de Laputa qui surplombe leur cité... 

9. "Une exécution à mort solennelle" :  le seul poète du lieu, condamné à mort, doit être exécuté devant des centaine de personnes alors que Gulliver est expressément invité à grimper vers Laputa en empruntant de longs escaliers tortueux vers la cité flottante... 

10. "L'île volante" :   il fait la connaissance des moult personnalités de la mirifique cité, des nombreux ministres et de leur épouse respective et d'un lapin habillé trottinant deci, delà. Rencontre le prince Mounodi, la princesse Nikéet révèle que le monarque absent est portier d'un grand hôtel de Monte-Carlo. Redescendu un jour de silence imposé, il croise le poète toujours vivant et se bat avec le gouverneur mécontent, peu enclin à entendre narrer les frasques du fils du roi à Laputa...  

11. "Le voyage vers un ailleurs" :  Gulliver décide de quitter enfin ce pays farfelu, aidé par le fou du village qui l'emmène dans son accueillant chariot à foin, loin de Balnibarbi et de son pendant céleste... 

>>> Rapidement interdit par la censure tchèque, après à peine quelques mois de projection dans une seule salle de la capitale, cette oeuvre foisonnante et complexe demande aux spectateurs une double lecture, voire un léger prérequis culturel pour appréhender sa folle narration et richesse surréalistes. En effet, la référence implicite à l'oeuvre majeure de Jonathan Swift : "Les voyages de Gulliver" exige une connaissance même partielle de l'univers du roman pour ne pas flotter en terre inconnue et décrocher de la faramineuse intrigue concoctée par l'écrivain. La seconde démarche, tout aussi hasardeuse et délicate, exige un subtil repositionnement de l'intrigue livresque à la situation politique de la Tchécoslovaquie fin des années 60 et son ubuesque mainmise soviétique. Dans son intelligente et paradoxale déconstruction, l'oeuvre de Pavel Juracek rappelle avec bonheur une autre réalisation majeure du cinéma slave, le tout aussi surréaliste et débordant film du Polonais Jerzy Has : "Le manuscrit trouvé à Saragosse"
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)