THE HIGH LIFE - 2010

Titre VF THE HIGH LIFE
Titre VO Xun huan zuo le
Année de réalisation 2010
Nationalité Chine
Durée 1h36
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation
Date de sortie en France
Thème(s)
Cinéma chinois (ORIGINE)
Prostitution (Cinéma chinois)
Réalisateur(s)
ZHAO Dayong
Chef(s) Opérateur(s)
XUE Gang
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Dayong Zhao
Acteurs
LEI Diao
QIU Hong
SU Qingyi
SHEN Shaoqiu
LIU Yanfei
Résumé
Dans le microcosme de la mégalopole de Guangzhou, lieu d'immigration provisoire de milliers de paysans, attirés par les miroitements de la grande ville, l'histoire de quelques personnages hauts en couleur, exploiteurs et victimes, dans un monde impitoyable gagné par les notions inhumaines de profits sans fin .....
Bibliographie
Critiques (Public)
19/20 : "La grande vie", titre ironique qui tient ses promesses, est repartie bredouille du 32ème Festival des Trois Continents nantais 2010 : la énième rengaine de l'enfermement d'un peuple lasserait-elle les esprits occidentaux ?... A Guangzhou, le recruteur de rue (apparenté à nos assureurs ou à une agence d'intérim en plein vent) fait venir à lui des passants avec cv, sans même bouger de sa chaise. Il attend... Nonchalant et cynique. Le soir dans son home, Jia Ming, le même, punaise les photos de ses victimes avec sa régulière. Mais le voici soudain touché par la candeur d'une créature débarquée de la campagne, plus naturelle, moins pot de colle que l'autre, il se sent retrouver des forces, sauf qu'il a mal calculé sa reconversion...On se souviendra du personnage principal avec sa "gueule" si caractéristique, incarnation de l'ennui au pays de la débrouille. Plus sympathique que bien des héros de films chinois contemporains. Restera dans la mémoire également cette douche collective féminine, incroyablement joyeuse bien que sous le regard du maton... Les scènes de prison, ces filles à toute épreuve malgré leur conditionnement hallucinant, l'injonction de réciter des poèmes d'un goût douteux pour cet égaré de la vie, tout cela incite à penser que les Chinois en milieu urbain en sont vraiment au stade de la folie douce... L.Ventriloque