WINTER'S BONE - 2010

Titre VF WINTER'S BONE
Titre VO Winter's bone
Année de réalisation 2010
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h40
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France 02/03/2011
Thème(s)
Milieu rural (Cinéma américain)
Enfance (Cinéma américain)
Adolescence (Cinéma américain)
Jeux (cartes)
Cimetières (tous pays confondus)
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Drogue -consommation- (Cinéma américain)
Drogue -trafic- (Cinéma américain)
Trampoline (tous pays confondus)
Dépression (tous pays confondus)
Ecureuils (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
GRANIK Debra
Chef(s) Opérateur(s)
MAC DONOUGH Michael
Musique
HINCHLIFFE Dickon
Renseignements complémentaires
Scénario : Debra Granik
et Anne Rosellini .....
Distribution : Pretty Pictures

Visa d'exploitation : 128 895
Acteurs
LAWRENCE Jennifer
STONE Isaiah
THOMPSON Ashlee
RICHARDS Valerie (2)
WAGGENER Shelley
DILLAHUNT Garret
WHITE William (2)
BLAIR Ramona
SWEETSER Lauren
SCHULTZ Cinnamon
HAWKES John
BREZNAHAN Kevin
DICKEY Dale
LEE Sheryl
TAYLOR Tate
GRAY Brandon
Résumé

Dix sept ans, une vie déjà bien ébréchée par un quotidien des plus rudes et des plus aléatoires, dans l'immensité montagneuse et boisée des Ozarks (Missouri du Sud), entre une mère maladivement dépressive et une petite fratrie sur laquelle il faut veiller, Ree Dolly doit impérativement trouver une solution pour éviter que les siens soient expulsés de leur précaire habitation. En effet, leur père incarcéré pour production et trafic de méthamphétamine une puissante drogue chimique, vient de sortir de prison, cautionnant sa liberté et sa présence à son procès avec la maison familiale. Cette dramatique échéance risque de se dérouler dans une semaine, à moins que la jeune fille retrouve son paternel afin d'éviter l'irréparable. Commence une obstinée et sourde recherche du disparu, dans les milieux interlopes locaux plutôt incommodés par cette inquisitrice intrusion, aidée par le propre frère du justiciable dont la mystérieuse disparition ressemble de plus en plus à un radical et sordide règlement de comptes...

>>> Tout d'abord une époustouflante composition de Jennifer Lawrence, toute en intériorité obstinée et combative qui intègre magnifiquement ce rôle d'adolescente en lutte pour la survie de sa petite famille, immergée dans un monde hostile et barbare aux inquiétantes valeurs fugaces et obsolètes. Puis, une description quasi-documentaire d'un milieu autochtone farouche et insociable, véritable plongée dans un inconscient régional rugueux et tenace qui ponctue et révèle une autre Amérique. Magnifique !
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
16/20 : L'extrême pauvreté 2010 aux Etats-Unis filmée à ras des situations, encore plus sordide que "Frozen river" mais avec la même démonstration de force vitale. On compatit et on admire cette petite de 17 ans qui lutte pour son bastion familial. Des prises de vue du Missouri désertique aux gros plans sur les visages, c'est une errance pleine de dignité, d'obstination juvénile à tout assumer sans broncher, avec des "gueules" à la limite de la caricature... La suite de visites lasserait sans la somptuosité à l'image et les jolis passages musicaux mêlés de bruitages virant presque au fantastique (excepté le banjo rappelant "Délivrance" à peine gratté, quelle erreur !). Soit, la jeune actrice incarnant la marginalité cachée serre le coeur, emporte l'adhésion inconditionnelle. Quoique la virée nocturne en barque, hum, difficile à croire... Et que de poisses à digérer pour le spectateur ! Certes, c'est quand même bien vu tout ça, mais j'avoue préférer les balades vers l'abîme total à un moment imprévisible, par exemple "Katalin Varga" (2009) ou "Des chiens dans la neige" (2007), films percutants aux acteurs et actrices tout aussi séduisants mais hélas sur lesquels on parie moins gros avant même la sortie du film. L.Ventriloque