LE VERTIGE DU PROGRES - 1929

Titre VF LE VERTIGE DU PROGRES
Titre VO Sprengbagger 1010
Année de réalisation 1929
Nationalité Allemagne
Durée 1h28
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France
Thème(s)
Films industriels
Moulins et meuniers
Moissons et fenaisons (tous pays confondus)
Enterrements
Incendies (et / ou) pompiers .....
Aéroports et aviation civile (Cinéma allemand) (est et ouest)
Chasse
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma allemand) (est et ouest)
Porcs / cochons
Pêche et pêcheurs (Cinéma allemand) (est et ouest)
Réalisateur(s)
ACHAZ-DUISBERG Carl Ludwig
Chef(s) Opérateur(s)
LERSKI Helmar KÖRNER Herbert VON KAWECZYNSKY Hugo VON SCHWERTFÜHRER Arturo
Musique
GRONOSTAY Walter
Renseignements complémentaires
Scénario : Carl Ludwig Achaz-Duisberg
Acteurs
GEORGE Heinrich
GARDEN Viola
STOBRAWA Ilse
ARNOLD Gertrud
BIENSFELDT Paul
HENCKELS Paul
KOVAL-SAMBORSKY Ivan
VIGDOR Ilse
Résumé

L'ingénieur Karl Hartmann a passé toute la nuit sur les plans de son excavatrice géante, d'un nouveau modèle, utilisant un système de fragmentation par explosion. Sa fidèle dessinatrice principale, Olga Lossen, amoureuse de lui, le découvre, le lendemain, assoupi sur sa table de travail. Les maquettes ainsi crayonnées sont soumises au directeur March, lors d'une réunion du comité de chantier, et semblent parfaitement convenir, ce dernier ordonnant de lancer immédiatement la construction. Karl revient quelques temps dans sa région natale, revoit une amie d'enfance et rend visite à sa grand-mère qui vit dans un vieux moulin. La découverte dans la région d'un important filon de lignite avive les convoitises, le directeur se déplaçant lui-même pour tenter de convaincre une certaine Camilla von Einerm plutôt réticente à vendre son domaine alors que le maire de la commune lui réserve un bien meilleur accueil. La société charbonnière Karolin est créée et une réunion des principaux propriétaires terriens permet de collecter les signatures et les actes de cession. Seule la vieille Hartmann refuse de vendre. Après une joyeuse fête de fiançailles, alors que Karl est retourné au montage de la machine, la grand-mère incendie le moulin et la promise qui se promenait près du chantier, meurt dans le déclenchement des explosions en série...

>>> Une œuvre fortement décriée à l'époque de sa sortie, fin des années 1920, pour son parti pris contre l'industrialisation à outrance et un progrès dénaturant l'environnement, qui reste hélas toujours d'actualité. On sera bien évidemment sensible à la beauté marmoréenne de l'actrice Viola Garden et surtout à une des scènes les plus charmantes de l'histoire du cinéma, la lente procession des enfants à l'enterrement d'un chat...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)