SLIGHTLY FRENCH - 1949

Titre VF SLIGHTLY FRENCH
Titre VO Slightly french
Année de réalisation 1949
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h25
Genre COMEDIE
Notation 13
Date de sortie en France
Thème(s)
Milieu du cinéma (Cinéma américain)
Journalisme et presse (Cinéma américain)
Film dans le film (tous pays confondus)
Fêtes foraines et parcs d'attractions (Cinéma américain)
Bains et piscines (tous pays confondus)
Barbe à papa (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
SIRK Douglas
Chef(s) Opérateur(s)
LAWTON Charles (junior)
Musique
DUNING George
Renseignements complémentaires
Scénario : Karen de Wolf
d'après une histoire de Herbert Fields .....
Direction musicale : Morris Stoloff
Orchestration : Arthur Morton
Distribution : Columbia
Acteurs
LAMOUR Dorothy
AMECHE Don
CARTER Janis
PARKER Willard
JERGENS Adele
MANET Jeanne
BARRY Patricia
BISHOP William
BONIFACE Symona
BRADLEY Paul
BROWN Earl
BRUCE Jack
CAREY Leonard
CRIPPS Kernan
DARMOUR Roy
DAWSON Hal K.
DEL RIO Jack
FARNUM Franklyn
FERGUSON Frank
FLOWERS Bess
GORDON Dick
HARRIS Sam
HEALEY Myron
HILL Al
HODGINS Earl
HOWARD Fred
HUGHES Carol
JORDAN Charles
KINGSTON Tom
LLOYD Jimmy
MAYO Frank
PEPPER Dave
RANDALL Terri
ROSE Wally
RYAN Robert
SARDO Cosmo
SAYRE Jeffrey
SEARS Fred F.
SHERLOCK Charles
STANTON Will
STEERS Larry
TOWNE Michael
WALLACE Bill (3)
WATKIN Pierre
WILCOX Frank
WILLIAMS Robert B.
Résumé

Réalisateur plutôt fort mal vu sur les plateaux de tournage, extravagant et tyrannique, John Gayle a bien des problèmes pour terminer son dernier film, depuis que son actrice principale, Yvonne La Tour, lui fait défection, arrêtée durant six mois pour maladie nerveuse. De passage, avec sa pétulante frangine Louisa, dans une vaste fête foraine, il remarque une jeune femme, une certaine Mary O'Leary, sur un stand, faisant plusieurs présentations publicitaires diverses et variées pour des spectacles dans lesquels, il va retrouver à nouveau sa présence. Convaincu que la demoiselle, un peu fruste, voire rustique, pourrait, après quelques "ajustements" tout simplement remplacer son actrice défaillante, il parvient à la persuader d'accepter sa proposition. Sous la férule de madame Nicolette qui doit lui inculquer les rudiments du français (nécessaires à son rôle) lui apprendre la danse et le chant, la nouvelle promue, désormais affublée du patronyme de Rochelle Olivia, s'efforce de tenir ce rôle, de plus en plus encline à se sentir bien des faiblesses amoureuses pour son mentor qui lui, de son côté, ignore tout de ses chaleureuses dispositions affectives...

>>> Sur une thématique toujours bienvenue, (Pygmalion) une oeuvre plutôt rare du metteur en scène Douglas Sirk au début d'une période prolifique, qui vaut surtout par l'excellente interprétation d'un excellent Don Ameche, sûr de son métier et quelques suaves bons mots perdus dans l'ambiance générale...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)