LES PETITS MOUCHOIRS - 2010

Titre VF LES PETITS MOUCHOIRS
Titre VO
Année de réalisation 2010
Nationalité France
Durée 2h34
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation
Date de sortie en France 20/10/2010
Thème(s)
Enterrements (tous pays confondus)
Homosexualité masculine (Cinéma français)
Bateaux (Autres)
Moto(cyclettes) et autres scooters (Cinéma français)
Réalisateur(s)
CANET Guillaume
Chef(s) Opérateur(s)
OFFENSTEIN Christophe
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Guillaume Canet
Distribution : EuropaCorp

Visa d'exploitation : 121 898
Acteurs
CLUZET François
COTILLARD Marion
MAGIMEL Benoît
LELLOUCHE Gilles
DUJARDIN Jean
LAFITTE Laurent
BONNETON Valérie
ARBILLOT Pascale
DUPUCH Joël
MARIVIN Anne
MONOT Louise
MERABET Hocine
CHEDID Matthieu
NUCCI Maxim
BROCA Néo
MAIRE Marc
DUPUCH Jeanne
MERABET Mado
LESPINASSE Nikita
MARTINS Sara
MONTOUTE Edouard
THEILLAUD Niseema
RENSON Patrice
LAGNIEZ Jean-Claude
COTILLARD Jean-Claude
VAROCLIER Pierre-Benoist
PETITJEAN Benoît
BREDON François
FOURRIER Jean-Louis
LELLOUCHE Claude
FARNAUD Jean-Claude
MOREAU Eric
Résumé
Une joyeuse bande de copains, dont l'un d'eux est victime d'un grave accident de scooter, se retrouve comme chaque année, dans la région du Cap-Ferret, entre problèmes affectifs et complicité proche .....
Bibliographie
- Annuel du Cinéma 2011
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
« Tu es une belle personne Ludo, il n'y a pas beaucoup de gens comme toi. » On ne fait qu'une seule chose tout le long de ce périple estival alternant de petites confidences immatures intégrées à des comportements superficiels. Penser à Ludo, Arlésienne masculine complètement oubliée par des esprits délocalisés ne sachant pas déclencher des procédures d'encadrements envers un camarade dans la peine, même si celui-ci ne représente qu'une ressource festive. Cet opus remarquable de sensibilité et de naturel montre les difficultés d'extérioriser de véritables valeurs dans un contexte quasi permanent de fêtes et d'insouciances. Dans de telles conditions celui qui souffre, condamné à l'abandon, ne demeure opérationnel que par une image délirante, restaurée sur un écran. Le soleil et la mer récupèrent une présence indispensable dont a besoin un être certes inconsistant mais pardonné, suite à l'indifférence qu'il subit chaque jour. Un constat alarmant démontrant qu'un individu sorti de la déconne n'existe plus pour ses semblables. JIPI