SHAME - 2011

Titre VF SHAME
Titre VO Shame
Année de réalisation 2011
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 1h39
Genre DRAME PSYCHOLOGIQUE
Notation 17
Date de sortie en France 07/12/2011
Thème(s)
Taxis (Cinéma britannique)
Milieu médical (Cinéma britannique)
Cinéma britannique (ORIGINE)
Suicide (Cinéma britannique)
Prostitution (Cinéma britannique)
Relations fraternelles (Cinéma britannique)
Homosexualité masculine (Cinéma britannique)
Métro (Cinéma britannique)
Informatique
Masturbation .....
Exhibitionnisme (tous pays confondus)
Triolisme
Milieu de la chanson (Autres pays)
Réalisateur(s)
MAC QUEEN Steve (2)
Chef(s) Opérateur(s)
BOBBITT Sean
Musique
ESCOTT Harry
Renseignements complémentaires
Scénario : Steve McQueen
et Abi Morgan .....
Distribution : MK2 Diffusion

Visa d'exploitation : 131 541
Acteurs
FASSBENDER Michael
WALTERS Lucy
RAMIREZ Mari-Ange
BADGE DALE James
BEHARIE Nicole
MANETTE Alex
WARE Hannah
OMER Loren
MULLIGAN Carey
TYRRELL Lauren
MILANS Marta
SICILIANO Jake Richard
MONTANO Robert
BELLANTE Charisse
HARGREAVES Amy
HOPKINS Anna Rose
LOW Carl (2)
MARIN Briana
MENENDEZ Chazz
NICOLI Stephane
VINCENT Barbara
Résumé
                                                                           On a retrouvé Mister Goodbar...

Trentenaire new-yorkais, trader dans une entreprise du net, propriétaire d'un superbe appartement surplombant l'Hudson, Brandon Sullivan, carrure athlétique et tranquille aisance relationnelle, semble parfaitement maître de son existence citadine et de son lucratif avenir professionnel. Pourtant derrière cette personnalité d'une courtoise amabilité civilisée, derrière le masque confortable du collègue séduisant et charmeur, se dissimule un homme écorché par de quotidiennes pulsions sexuelles, d'astreignants besoins libidineux qui le poussent à d'obsédantes satisfactions orgasmiques, quelques soient les moyens, les lieux et les situations. Une urgence génitale qui lui fait indifféremment fréquenter des prostituées, des sites pornographiques, des backrooms, se masturber à toute heure, courir les rencontres furtives et les dragues compulsives dans une insoupçonnée et permanente addiction au sexe et à ses phantasmes. Une existence de façade qui va bientôt se sentir menacée par l'irruption inopportune de sa soeur Marianne, en besoin de repères et d'affection, dont la présence perturbe grandement cet asservissement dissolu, débauché, insidieusement pathétique et finalement de plus en plus douloureux...

>>> Une forme de cinéma clinique qui côtoie les rivages de la désespérance, viscosité du néant et petite mort en latence, dont on retiendra avant tout la bouleversante prestation de Carey Mulligan, en frangine malheureuse et déglinguée et bien sûr la performance du jeu faussement monolithique, un rien aseptisé d'un Michael Fassbender étonnant dans la composition de son personnage à la mutique densité émotionnelle sous-jacente, dont la quête obsessionnelle n'est pas sans rappeler, coté féminin, celle de Theresa alias Diane Keaton en identique immersion dans le plaisir. Des êtres habités par une profonde solitude qui jouissent et souffrent indéfiniment...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie

- Libération du 07 décembre 2011
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)