LA NUIT DES MORTS-VIVANTS - 1968

Titre VF LA NUIT DES MORTS-VIVANTS
Titre VO The night of the living dead
Année de réalisation 1968
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h30
Genre FANTASTIQUE
Notation 18
Date de sortie en France
Thème(s)
Morts-vivants (Cinéma américain)
Cannibalisme
Cimetières (tous pays confondus)
Chefs-d'oeuvre (Fantastique)
Réalisateur(s)
ROMERO George A.
Chef(s) Opérateur(s)
ROMERO George A.
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : John A.Russo
Effets spéciaux : Régis Survinski
et Tony Pantanello .....
Montage : George A. Romero
Produit par Russell Streiner
et Karl Hardman .....
Distribution : Etoile Distribution

Visa d'exploitation : 36 760
Acteurs
O'DEA Judith
STREINER Russell
JONES Duane
HARDMAN Karl
WAYNE Keith
RIDLEY Judith
SCHON Kyra
EASTMAN Marilyn
HINZMAN Billy
CRAIG Charles
DOAK Frank
KOSANA George
Résumé

A la suite de la chute inopinée d'une sonde spatiale émettant d'étranges rayonnements, les morts se mettent à revivre en éprouvant l'incontrôlable besoin de se nourrir de chair humaine. Tout commence, dans un petit cimetière de campagne, lorsque Johnny et Barbara, frère et soeur, viennent fleurir la tombe d'une personne proche. Les principaux protagonistes du drame démentiel vont bientôt se retrouver isolés dans une station-service entourés de la horde des morts-vivants...

>>> Un inoubliable chef-d'oeuvre sans cesse "remaké", prolongé, jamais égalé...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Cinéma 1970 numéro 144
- Image et Son numéro 238
- Saison Cinématographique 1970
- Revue du Cinéma numéro 238
- Cahiers du Cinéma numéro 219
- Télérama numéro 1047
- Inrock du 30/10/1995
- L'Express du 26/01/1970
Critiques (Public)
Superbe chef-d'oeuvre du cinéma fantastique...Malgré des moyens très limités, Romero prouve qu'il ne suffit pas d'un gros budget à la « Lifeforce » pour faire un bon film... Les acteurs sont tous superbes et Tom Savini faisait ici ses débuts. « La nuit des morts-vivants » est la référence du film fantastique.. SPECTRE..

Rien à dire, Romero est un génie... THOMAS, CINEPHILE

Tourner un film en noir et blanc ne ramène pas forcément la nostalgie des films à frissons d'antan ....... Plagiat insipide où les cadavres ont la démarche du monstre de Frankenstein où l'ambiance est un pâle reflet des premiers films de vampires. Encore aurait-il mieux valu que ce dernier fut muet, cela nous aurait épargné la platitude des dialogues. Des bons et des méchants séquestrés dans une maison attaquée par des morts (vivants,sic) sont délivrés par les gentils flics qui finissent néanmoins par tuer un "bon" et Noir de surcroit.... C'est d'ailleurs le seul clin d'oeil du film, d'une platitude à faire PEUR ...Sylvie G.