LE VOLEUR DE BAGDAD - 1940

Titre VF LE VOLEUR DE BAGDAD
Titre VO The thief of Bagdad
Année de réalisation 1940
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 1h46
Genre FANTASTIQUE
Notation 16
Date de sortie en France 10/04/1946
Thème(s)
Echo (tous pays confondus)
Contes orientaux
Araignées
Cinéma britannique (ORIGINE)
Téléportation (tous pays confondus)
Magiciens et prestidigitateurs (Cinéma américain)
Pieuvres (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
BERGER Ludwig KORDA Alexander KORDA Zoltan MENZIES William Cameron
POWELL Michael WHELAN Tim
Chef(s) Opérateur(s)
PERINAL Georges BORRADAILE Osmond H.
Musique
ROZSA Miklos
Renseignements complémentaires
Scénario : Lajos Biro
et Miles Malleson .....
Produit par Alexander Korda

Visa d'exploitation : 1002

Nota :

- Oscars 1940 :

- Meilleure photo
- Meilleure direction artistique
- Meilleurs effets spéciaux
- Meilleur son 


- Affiche du film d'origine allemande .....
Acteurs
SABU
VEIDT Conrad
JUSTIN John
INGRAM Rex
DUPREZ June
MALLESON Miles
SELTEN Morton
MORRIS Mary
WINSTON Bruce
PETRIE Hay
EMERTON Roy
JEAYES Allan
HALL Adelaide
HOOD Miki
SHARPE David
BURTWELL Frederick
HALLATT Henry
JOHNS Glynis
PIERCE Norman
SALEW John
WALLEN Otto
LAINE Cleo
Résumé

Ahmad, le calife de Bagdad, se retrouve au cachot, après avoir été dépossédé de son titre et de son royaume par le fort méchant vizir Jaffar, un terrible magicien, lié aux forces occultes. Il parvient à fuir grâce à la complicité d'Abu, un petit voleur et s'en vient se réfugier au royaume de Bassorah où il tombe amoureux de la délicieuse fille du sultan. Avec l'aide d'un génie qu'il délivre, il pourra reconquérir Bagdad...

>>> D'après les célèbres "Contes des Mille et Une Nuits", une oeuvre de qualité, aux étonnants trucages qui enchantent et fascinent énormément...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
Sabu Dastagir, fils de cornac et comédien principal, du "Voleur de Bagdad" campe parfaitement le prototype parfait d'un héros local pur et bondissant. Un joyeux compagnon d'aventures bon, généreux et loyal. La légende dit que lors d'un casting où il devait montrer son adresse à grimper sur un éléphant, celui-ci l'aida avec sa trompe à bien se positionner sur le sommet de son crâne, la production médusée l'engagea sur le champ. Sabu devint le porte parole d'une série de films exotiques des années trente et quarante, le positionnant bien souvent comme une pierre angulaire entre une malhonnêteté bien souvent locale et un "gentil" colon anglais plus ou moins dépassé par les us et coutumes d'un pays inconnu. "Le voleur de Bagdad" est une prouesse pour l'époque, le climat est enchanteur, les effets spéciaux particulièrement réussis évadent le spectateur du spectre d'une guerre qui se profile. La réalisation soignée fournit une figuration fastueuse. Le thème est simple, manichéen, essentiel à un public non exigeant, amateur de couleurs chatoyantes et de méchants génies, avec en toile de fond une jolie princesse à éblouir. Les marchés aux fruits sont colorés, les costumes somptueux. "Le voleur de Bagdad" régulièrement projeté à la télévision française, à l'époque en noir et blanc, émerveilla de nombreux adolescents imaginatifs, devant un tel contexte d'évasion. JIPI