L'ENNEMI SILENCIEUX - 1930

Titre VF L'ENNEMI SILENCIEUX
Titre VO The silent enemy
Année de réalisation 1930
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h22
Genre DOCUMENTAIRE
Notation 16
Date de sortie en France
Thème(s)
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Pêche et pêcheurs (Cinéma américain)
Arcs, archers et arbalètes
Chasse
Grand Nord, Alaska, Sibérie et régions polaires .....
Chiens (Cinéma américain)
Loups
Bûchers (tous pays confondus)
Indiens (tous pays confondus)
Ours
Rêves et cauchemars (Cinéma américain)
Réalisateur(s)
CARVER H. P.
Chef(s) Opérateur(s)
LE PICARD Marcel
Musique
HAJOS Karl JACKSON Howard TERR Max POTOKER Oscar
LEIPOLD John HARLING W. Franke ZHENE Massard Kur LUCAS Gene
MIDGELY Charles
Renseignements complémentaires
Scénario : Richard Carver
d'après une histoire de W. Douglas Burden .....
Distribution : Paramount
Acteurs
CHIEF YELLOW ROBE
CHIEF BUFFALO CHILD LONG LANCE
CHIEF AKAWANUSH
NELSON ARCHAMBAUD Mary Alice
CHEEKA
Résumé

Dans une vaste région boisée du Canada septentrionale, la paisible tribu des Indiens Ojibwa, après six années d'opulence, commence à souffrir de la raréfaction du gibier et par conséquent des affres de la faim considérée comme "l'ennemi silencieux". Alors que Chetoga, le chef du clan, préconise sous les sages et pertinentes injonctions de Baluk, un sympathique guerrier, de lever le campement et de partir vers le nord sur le passage des troupeaux caribous, le chaman de la tribu, le vil Dagwan, est d'un avis contraire et conseille de rester sur place. Il est vrai qu'une sombre rivalité oppose depuis fort longtemps les deux Peaux-Rouges, en ce qui concerne les beaux yeux de Neewa, la pétulante et gracieuse fille du chef, experte chasseresse de perdrix qui préfère de loin le solide Baluk. Finalement, le campement est démonté et la tribu prend la direction des grands froids, après une dernière réunion du Conseil des Sages. Tous les moyens seront bons pour l'ignoble sorcier, même les plus perfides et les plus sordides, comme voler le garde-manger d'une autre tribu ou invoquer de fausses mises en garde du Grand Manitou dont il évoque les mânes, pour discréditer son brave rival. Sa fourberie arrivera même à faire condamner à mort Baluk, qui devra périr sur un bûcher. Heureusement avant la fatale crémation, les fameux cervidés tant attendus vont déferler par milliers sur la plaine, permettant ainsi à la tribu de survivre...

>>> Une oeuvre superbe et rare, à connotation largement ethnographique, mais aussi pierre angulaire de la représentation de l'Indien au cinéma, qui développe quelques magnifiques séquences inoubliables, comme l'impressionnante descente des rapides en frêles canots, la violente échauffourée entre un agressif puma et un colérique ourson ou bien l'imposante transhumance des hordes de cariboux...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)