NOOSE - 1948

Titre VF NOOSE
Titre VO Noose
Année de réalisation 1948
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 1h31
Genre POLICIER
Notation 15
Date de sortie en France
Thème(s)
Journalisme et presse (Cinéma britannique)
Boxe (Cinéma britannique)
Cinéma britannique (ORIGINE)
Coiffeurs et barbiers ...
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma britannique)
Contrebandiers
Pierres précieuses (tous pays confondus)
Marché noir (tous pays confondus)
Soho (quartier londonien)
Réalisateur(s)
GREVILLE Edmond T.
Chef(s) Opérateur(s)
HELLER Otto GLENDINNING Hone
Musique
SCHUBERT Franz WILLIAMS Charles
Renseignements complémentaires
Scénario : Richard Llewellyn
d'après sa pièce .....
Distribution DVD : doriane films

Nota : avec un livret de douze pages : "Greville libre" de Philippe Roger .....
Acteurs
LANDIS Carole
CALLEIA Joseph
FARR Derek
HOLLOWAY Stanley
PATRICK Nigel
NIXON Ruth
VAN DERMAN Carol
SLATER John
BRADLEY Leslie
TATE Reginald
RIGBY Edward
SALEW John
ADAIR Robert
PETRIE Hay
PORTER Uriel
RETFORD Ella
HOGAN Brenda
GOLDEN Michael
LUCIUS Olive
BRADLEY Buddy
RAVEL Jeanne
BRENNAN Michael
MILNE-BUCKLEY Kenneth
DE LYLE Monti
DOUGLAS Howard
FODFREY Philip
GOMEZ Arthur
HARKIN Dennis
HARVEY John
HODGE W. T.
HOPE Diana
KALEY Vi
LOVEGROVE Arthur
MARTELL John
METCALFE Ernest
MONCTON Sydney
RIPPER Michael
SPERBER Milo
Résumé

Dans le Londres appauvri de l’après-guerre, l'efficace et radical gangster Eduardo Sugiani, surnommé "Knoxy" dans les milieux interlopes, pour son redoutable maniement du coup-de-poing américain, règne en caïd absolu sur le marché noir de la capitale britannique. Ceux qui ont refusé ses alléchants pots-de-vin ou tenté de s'interposer dans ses magouilles et de dénoncer ses délictueuses affaires, se sont retrouvés à flotter, impavides et silencieux, comme cadavres dans les eaux silencieuses de la Tamise. Une jeune journaliste, plutôt spécialisée dans les articles de mode, d'origine yankee, Linda Medbury, fiancée au sympathique capitaine Jumbo Hoyle, s'est jurée de mettre fin aux criminels agissements du personnage, après le décès d'une certaine Millie Sharp, une proche de la vile canaille. Comptant fort sur les confidences de l'apeurée (ancienne) petite amie du gangster, l'alcoolique Annie Foss, notre journaliste sort un premier article qui va mettre fort en colère le truand ouvertement incriminé de bien des méfaits. Devant les évidentes menaces qui planent désormais sur la demoiselle, son fiancé demande de l'aide à un copain qui dirige une salle de boxe. Son but précis, mettre en place un efficace système de protection, mais aussi déstabiliser l'empire financier et affairiste de Sugiani en s'attaquant directement aux nombreux trafics illicites générés dans le quartier de Soho, mais aussi sur le port, via des ramifications internationales pour écouler pierres précieuses et produits volés. Une opération de commando est minutieusement préparée pour mettre hors d'état de nuire le noyau névralgique des malfrats, en l'occurrence, le "Blue Moon Club", une huppée boîte de nuit, dirigée par le complice attitré du gangster, un certain Bar Gorman, un peu la tête pensante de l'organisation criminelle...

>>> D'un réalisateur français souvent méconnu, voire honteusement sous-estimé par une certaine critique, cette curieuse production britannique, conçue sur un scénario classique et sans surprise, dénote pourtant une fougueuse originalité dans son traitement scénaristique, mélangeant les genres et les thématiques, d'où émergent la fulgurante prestation de Joseph Calleia, dans sa folle composition du notoire malfaiteur d'origine italienne et la suave et composite interprétation de son alter ego cérébral, l'énergique et complexe Bar Gorman, portée par l'excellente prestation de Nigel Patrick, autre figure éminente de la scène et du cinématographe anglais...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)