LE DERNIER EXORCISME - 2010

Titre VF LE DERNIER EXORCISME
Titre VO The last exorcism
Année de réalisation 2010
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h27
Genre FANTASTIQUE
Notation 13
Date de sortie en France 15/09/2010
Thème(s)
Chats (tous pays confondus)
Exorcismes
Journalisme et presse (Cinéma américain)
Milieu médical (Cinéma américain)
Inceste (Cinéma américain)
Vidéo (Moyen de communication)
Sectes
Milieu rural (Cinéma américain)
Représentant(e)s du culte (Cinéma américain)
Adolescence (Cinéma américain)
Possession
Sacrifices humains (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
STAMM Daniel
Chef(s) Opérateur(s)
HONTI Zoltan
Musique
BARR Nathan
Renseignements complémentaires
Scénario : Andrew Gurland
et Huck Botko .....
Distribution : StudioCanal

Visa d'exploitation : 127 037
Acteurs
FABIAN Patrick
BELL Ashley
BAHR Iris
HERTHUM Louis
LANDRY JONES Caleb
BENTLEY Tony
FORRESTALL Shanna
SUTTON Carol
PATENAUDE Victoria
WILMOT John
FLY Becky
LEE Denise
GRIMES Adam
FAHRENHOLTZ Cy
GLENN Geraldine
LE BLANC Cynthia
LE BLANC Elton
Résumé

Bâton-Rouge, capitale de l'état de la Louisiane. Sans vergogne ni regrets quelconques, le pasteur évangéliste Cotton Marcus confesse devant une caméra, son athéisme et ses méprisables comportements ecclésiastiques pour avoir pratiqué régulièrement de faux exorcismes. En effet, ayant appris par un confrère le récent décès d'un adolescent lors d'une séance particulière violente, notre ministre du culte a décidé d'arrêter ce genre de pratiques et de dénoncer dans un documentaire, les hypocrisies et les arnaques liées à ces agissements d'un autre temps. Et pour donner le maximum de crédibilité à ses propos, il propose à la petite équipe de tournage, composée d'un preneur de son, d'un cameraman et d'une journaliste, de venir filmer un cas de prétendue possession et sa résolution par une mensongère séance de désenvoûtement. En effet, parmi le courrier quotidien reçu par notre pasteur, une lettre prise au hasard, fait état de mystérieuses blessures causées à des animaux d'une ferme et dont la responsable serait une certaine Nell Sweetzer, la propre fille de l'exploitant agricole, qui agirait en transes et sous l'impulsion de forces maléfiques. Fort mal accueilli par le frère de la jeune possédée âgée de seize ans et prénommée Nell, Cotton Marcus va commencer un simulacre d'exorcisme en faisant frémir de l'eau dans laquelle la gamine trempe ses pieds (après y avoir jeté discrètement un produit effervescent) provoquant bruits et grondements à l'aide d'un discret magnétophone fort bien dissimulé et produisant d'inquiétantes vapeurs de soufre grâce à son crucifix judicieusement truqué...

>>> Dans la médiocrité ambiante du genre, plutôt une bonne surprise, de part son bienvenu postulat de départ (un ecclésiastique qui se défroque) sans oublier un final des plus ambivalents et des plus ouverts qui sans provoquer notre accorte bénédiction complice, nous laisse toutefois rêveur quant aux possibles d'un tel scénario aux mains et à l'oeilleton d'un autre réalisateur, aux moyens plus expansifs et plus fortunés...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)