ESQUIMAUX - 1933

Titre VF ESQUIMAUX
Titre VO Eskimo
Année de réalisation 1933
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h57
Genre AVENTURES
Notation 17
Date de sortie en France
Thème(s)
Pêche et pêcheurs (Cinéma américain)
Chasse
Ours
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma américain)
Orques et baleines (tous pays confondus)
Chiens (Cinéma américain)
Police montée
Loups
Réalisateur(s)
VAN DYKE II Woody S.
Chef(s) Opérateur(s)
DE VINNA Clyde SMITH Leonard NOGLE George Gordon ROBERTS Josiah
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : John Lee Mahin
d'après deux roman de Peter Freuchen :
"Der Eskimo" et "Die Flucht ins weisse Land" .....
Produit par Irving Thalberg,
Hunt Stromberg et W.S. Van Dyke .....
Acteurs
DEARING Edgar
FREUCHEN Peter
HEARN Edward
LONG Lotus
MALA Ray
SAWYER Joe
VAN DYKE II Woody S.
Résumé

Une petite communauté inuit, dans le nord du Canada, vivant essentiellement de chasse et de pêche, traquant selon les saisons, morses, ours blancs, renards argentés, poissons divers, caribous en transhumance. Une existence paisible, sans possessivité ni jalousie, dans un partage univoque de la nourriture, des femmes, du quotidien, avec toutefois un nécessaire accord préliminaire des principaux intéressés. C'est en se rendant à Tjarnak, un comptoir blanc situé à près de cinq cent miles du village, pour troquer des peaux contre un fusil, que le dénommé Mala, un puissant et sympathique autochtone, se voit, non sans réticences et désapprobation, devoir prêter son épouse au capitaine d'un trois-mâts avec lequel il fut en transaction commerciale. Invité à une chasse à la baleine, il accepte à la condition que désormais personne ne touche plus à sa compagne. Mais l'odieux commandant va renier sa parole, profitant de la jeune femme après l'avoir saoulée. De plus, cette dernière, en fuyant le bateau, s'égarant dans l'étendue glacée, sera prise involontairement pour un animal par un chasseur et tuée d'un coup de fusil. La réaction de Mala ne se fera pas attendre, d'un coup de harpon adroit et précis, il enverra en enfer l'indigne capitaine, responsable du drame. Revenu au village et après une longue période d'abattement, notre esquimau en affective et morale convalescence, quelquefois hanté, selon lui, par le fantôme de sa victime, finira par changer de nom pour échapper à cette récurrente vision, sur les avisés conseils d'un vieux sage, et s'appellera désormais Kripik, selon le prétendu message ailé des divinités consultées. Pendant ce temps, au comptoir des Blancs, un poste géré par la police montée est mis en place et bientôt, suite aux médisances à connotation raciste et belliqueuse, des accusations sont formulées envers Mala et un mandat d'arrêt pour enquête préliminaire, lancé par deux pandores récemment nommés...

>>> Outre une intéressante plongée ethnographique dans l'univers inuit, une oeuvre traversée par un réel souffle épique et parcourue par un humanisme complice...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)