HAMILTON : DANS L'INTERET DE LA NATION - 2012

Titre VF HAMILTON : DANS L'INTERET DE LA NATION
Titre VO Hamilton : I nationens intresse
Année de réalisation 2012
Nationalité Suède
Durée 1h40
Genre ESPIONNAGE
Notation 10
Date de sortie en France
Thème(s)
Jeux (cartes)
Hélicoptères (tous pays confondus)
Boxe (Autres pays)
Vidéo (Moyen de communication)
Hôtels (Cinéma suédois)
Cinéma suédois (ORIGINE)
Réalisateur(s)
WINDFELD Kathrine
Chef(s) Opérateur(s)
ALARIK Jonas
Musique
BOIX-VIVES Philippe EKSTRAND Jon
Renseignements complémentaires
Scénario : Stefan Thunberg
d'après un roman de Jan Guillou .....
Acteurs
PERSBRANDT Mikael
MUBARAK Saba
AUGUST Pernilla
FLEMYNG Jason
HJULSTRÖM Lennart
NOSIK Aleksandr
FEARON Ray
ANDERSSON Peter
HAMMARSTEN Gustaf
EKBORG Dan
DENCIK David
GREGORY Leo
RISBERG Fanny
MJÖNES Liv
MAC NALLY Kevin
BEDDELEM Joseph
BEDDELEM Joseph
PROUST Cédric
GARDINER Peter (2)
CARTER Terry
CARTER Terry
BROWN Michael Anthony
ANDREIS Sandra
LINDMARKER Anna
AHLBOM ROSENDAHL Anders
GRUT Jannike
ALEGREN Alexandra
FRIBERG Ulf
FARAH Ashraf
SPORRONG Tommy
Résumé

Agent des services secrets suédois, Carl Hamilton, en mission dans une lointaine contrée désertique de l'Ouzbékistan, ne peut éclaircir les sombres imbrications d'une périlleuse et mortelle négociation entre des membres d'une criminelle engeance internationale, la Sectragon, et quelques rebelles Afghans fort intéressés par les deux cents missiles sol-air "sky shadow" de la transaction. De retour au pays, il est envoyé d'urgence en Somalie pour contrecarrer les obscures volontés d'un groupe occulte de créer délibérément un nouveau conflit avec le pays voisin, l'Ethiopie. De plus, sa mission s'oriente dans la recherche d'un certain Martin Lagerbäck, un expert en armement d'origine suédoise, mais aussi d'un Américain, un certain Benjamin Lee, au courant de bien des transactions ilégales, tous deux retenus prisonniers quelque part en Jordanie. Et pour déstabiliser en profondeur la région, il est même envisagé un radical attentat à la bombe contre Josef Bekele, premier ministre éthiopien, lors de sa visite à son homologue suédois, Sara Landhag...

>>> Selon les préceptes idéologiques des services secrets suédois, un agent ne peut tuer qu'en légitime défense ou bien seulement dans l'intérêt de la nation. Au vu de ces cent minutes du film, on regrette amèrement qu'une clause stipulant l'interdiction formelle d'ennuyer le spectateur ne soit pas incluse dans ce contrat réducteur. Outre le manque évident d'intérêt que peuvent susciter les gesticulations géopolitiques de notre vague James Bond nordique, on n'échappera pas à une inoubliable séquence grotesque et ridicule dans laquelle notre agent, une sorte de machine super-entraînée, tue durant son sommeil et son rêve, sa copine Maria, dans une stupide réaction inconsciente et paraît-il, instinctive d'autodéfense...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)