LE DIABLE DANS LA PEAU - 2012

Titre VF LE DIABLE DANS LA PEAU
Titre VO
Année de réalisation 2012
Nationalité France
Durée 1h22
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 16
Date de sortie en France 27/03/2013
Thème(s)
Adolescence (Cinéma français)
Enfance (Cinéma français)
Bicyclettes
Milieu scolaire (Cinéma français)
Internet (tous pays confondus)
Cerfs-volants .....
Milieu rural (Cinéma français)
Rubik's cube (tous pays confondus)
Insectes
Football
Billard (tous pays confondus)
Pêche et pêcheurs (Cinéma français)
Séquoias (tous pays confondus)
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Trains et gares (Cinéma français)
Cimetières (tous pays confondus)
Enterrements
Deltaplanes, parapentes et parachutes ascentionnels .....
Relations fraternelles (Cinéma français)
Réalisateur(s)
MARTINERIE Gilles
Chef(s) Opérateur(s)
DE CHABANEIX Martin
Musique
CRIVELLI Carlo
Renseignements complémentaires
Scénario : Gilles Martinerie
et Nicolas Peufaillit .....
Distribution : NiZ!

Visa d'exploitation : 123 209
Acteurs
BOURNAUD Jeanne
DERENNE Joséphine
MERIEL Aurélie
RENAUD Francis
GROSSET Quentin
FRANCOIS Paul
Résumé

Pour le turbulent Xavier Doucet et son petit frère Jacques, ces dernières vacances estivales se teintent d'amertume et de mécontentement, depuis que les deux gamins ont appris qu'à la prochaine rentrée scolaire, ils ne seront plus ensemble dans la même école, le benjamin sera envoyé dans un établissement spécialisé. En attendant, l'été bat son plein et chacun tente par tous les moyens d'oublier la dramatique échéance du mois de septembre, de se soustraire à la brutale autorité paternelle, dans l'exubérance et la complicité de la radieuse nature limousine. Des journées entières à essaimer une énergie inépuisable, un ballon au pied, un cerf-volant à bout de bras, de longues balades en bicyclette, d'incessants plongeons dans les eaux reposantes d'un petit lac, une sorte de négation éperdue du monde des adultes qui veut les séparer et qu'ils tentent en pure perte de fuir dans une inorganisée et dérisoire fugue à travers bois et futaies, pour se retrouver finalement appréhender par le contrôleur d'un train, pris sans but et sans billet. Ramené au bercail par quelques compatissants gendarmes, les deux frangins vont devoir assumer leur vaine escapade...

>>> C'est avec une extrême sensibilité et une finesse remarquable que le réalisateur approche et dépeint l'univers de l'enfance, avec une indéniable pudeur et une profonde densité affective, dévoilant des tranches d'émotions souvent bridées par la crainte de se faire submerger par un pathos toujours présent en filigrane, jamais envahissant, ni démesuré. Il serait de plus malencontreux et malvenu d'oublier de signaler une magnifique approche de la nature par une caméra véritablement en osmose et en complicité avec l'environnement et une brillante interprétation des principaux comédiens, enfants et adultes conjointement...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Libération du 27 mars 2013
- Positif numéro 627
- Le Canard Enchaîné du 27 mars 2013
Critiques (Public)