BLUE JASMINE - 2013

Titre VF BLUE JASMINE
Titre VO Blue Jasmine
Année de réalisation 2013
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h38
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 17
Date de sortie en France 25/09/2013
Thème(s)
Aéroports et aviation civile (Cinéma américain)
Milieu de la finance (tous pays confondus)
Taxis (Cinéma américain)
Dentistes
Informatique
Motels (Cinéma américain)
Grands magasins et supermarchés (tous pays confondus)
Pont du Golden Gate (Golden Gate Bridge)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma américain)
Réalisateur(s)
ALLEN Woody
Chef(s) Opérateur(s)
AGUIRRESAROBE Javier
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Woody Allen
Distribution : Mars Distribution

Visa d'exploitation : 136 938

Nota :

* BAFTA 2014 : Meilleure actrice : Cate BLANCHETT

* OSCAR 2014 : Meilleure actrice : Cate BLANCHETT
Acteurs
BLANCHETT Cate
CARLIN Joy
CONTI Richard
CASPILLO Glen
BALDWIN Alec
TAHAN Charlie
HAWKINS Sally
CLAY Andrew Dice
BLANCHARD Tammy
TONG Kaity
NEUSTADT Ted
LYLES Leslie
FLESHLER Glenn
THAYER Brynn
RUBIN Christopher
BERGL Emily
GARRICK Barbara
CANNAVALE Bobby
CASELLA Max
STUHLBARG Michael
EHRENREICH Alden
KELLICUT Conor
THOMSON Colin
DIAMOND Val
BELLAN Joe
MAC NEAL Catherine
LEVI Irit
AMOS Diane
FINN Shannon
KEMP Tom
SONNENBERG Maurice
C.K. Louis
SARSGAARD Peter
CANTU Martin
HEPNER Daniel
PALAGONIA Al
HARRINGTON BLAND John
ALEXANDER Jaden
ARNESS Andy
BOXELL Mickey
CHAMBERLAIN Cabran E.
CONNOR Tiffany
CUELLAS Nestor
DALBY Thomas
EDELSON Kenneth
ELSE Ryan
EYDELMAN Aleks
FREEMAN London
GILTON Tina
GREENE Christopher
JAHIER Donna Sue
JENKINS Jeffrey W.
JOHNSTON Keenan
KOPF Kim
LAVELL Mark
MAPP Yoli
MARICELY Tatiana
MEYERSON Michael
MONTOYA Mahal
MYKALS Cloud
NKECHI
PACE Jessiqa
PELAEZ Jekyns
RAM Duane
RANKIN Jeff
TEJEDA RIELOFF Alexandra
ROSS Vanessa
SAMPSON Brian
ZEITLIN Josephine
WIIG Steven
VICK Etienne
TIEMANN Katy
TEWARI Shruti
TALBOT Tim
STEIR Laurel
SOSINE Gretta
SCHREIBER Carl
SANDOW Peggy
Résumé

Profondément perturbée par l'effondrement dévastateur et radical de son insouciante existence aisée de femme comblée et fortunée, enviée et admirée dans le milieu guindé des affaires et des finances de la mégalopole new-yorkaise, Jasmine, désormais ruinée, ne cherche plus qu'à se refaire une santé morale et physique, même auprès de sa décriée soeur adoptive Ginger qui vit dans un bien modeste appartement à San Francisco, en compagnie de ses deux garçons qui habitent alternativement avec elle et leur père, le balourd et rudimentaire Augie. Son arrivée est plutôt mal perçue par le compagnon actuel de sa frangine, le rustique Chili, mécanicien de profession, dont les manières grossières s'accommodent fort peu avec le raffinement mondain et guindé de Jasmine. Indirectement responsable de sa déchéance existentielle, après avoir téléphoné au FBI pour dénoncer son volage époux pour ses moult malversations financières, elle espère avoir enfin trouvé à nouveau le compagnon idéal pour retrouver son rang social, en la personne du séduisant Dwight, affable cadre haut placé dans les instances diplomatiques qui compte se présenter l'année prochaine aux élections locales. De son côté, Ginger, influencée par les prétentions et les critiques relationnelles de sa frangine, imagine avoir rencontré lors de la même soirée qui a fait connaître Dwight à Jasmine, un homme roboratif et jovial qui pourrait facilement remplacer désormais son fruste mécanicien...

>>> D'une méticuleuse construction scénaristique, qui alterne avec souplesse intuitive et rigueur cartésienne le fluide enchaînement des séquences, entre la caducité d'un présent fragile et l'insouciance d'un passé moribond, rehaussée par la prestation souvent époustouflante de deux actrices percutantes et pertinentes, cette nouvelle oeuvre du toujours revigorant Woody Allen, d'un fascinant pessimisme général, balayée d'une abyssale noirceur d'autant plus sismique et définitive qu'elle s'installe et se propage avec une suave légèreté et une écoeurante évidence, mérite entièrement notre assentiment et notre contentement unanimes...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Cahiers du Cinéma numéro 693
- Libération du 25 septembre 2013
- Positif numéro 631
- Le Canard Enchaîné du 25 septembre 2013
Critiques (Public)
17/20 : Un bon petit cru de Woody, à fond dans le genre cocasse et désespéré. Interprétation attachante. Aucune souffrance cette fois-ci du débit verbal vitesse grand V, et pas plus de méandres qui égarent inutilement. Les étapes traversées par Jasmine défilent de manière fluide (très convaincante Cate Blanchett) en attendant sa transformation profonde. Ce reflet pertinent de nos sociétés mécanisées rend fraternel par sa façon de frôler le quotidien de tout un chacun. On retrouve bien l'éternel malentendu entre les sexes cher au réalisateur, je pense à l'épisode d'assistante dentaire transposable dans tellement d'autres contextes de la vie professionnelle ou de la vie tout court. L.Ventriloque