UNE PAUVRE PETITE FILLE RICHE - 1917

Titre VF UNE PAUVRE PETITE FILLE RICHE
Titre VO The poor little rich girl
Autres titres VF PETITE FILLE DE RICHE
Année de réalisation 1917
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h05
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 11
Date de sortie en France
Thème(s)
Ours
Patinage
Chauffeurs (de maître) (tous pays confondus)
Plombiers (tous pays confondus)
Orgues de barbarie et autres limonaires (tous pays confondus)
Baseball
Milieu de la finance (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
TOURNEUR Maurice
Chef(s) Opérateur(s)
ANDRIOT Lucien N. VAN DEN BROEK John
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Frances Marion
d'après la pièce éponyme d'Eleanor Gates .....
Acteurs
PICKFORD Mary
TRAVERSE Madlaine
WELLESLEY Charles
FAIRBANKS Gladys
MAC GLYNN Frank
LA CROIX Emile
HARRIS Marcia
CRAIG Charles
ANDREWS Frank
PRIOR Herbert
ELLIOTT HICKS Maxine
CECIL Nora
Résumé

Agée de onze ans, la petite Gwendoline est fort malheureuse du peu d'attention et du manque de tendresse que lui témoignent ses parents ; lui bien trop occupé par ses affaires financières et elle, par ses stupides frivolités mondaines avec des femmes de son milieu. Même les domestiques lui paraissent acariâtres et antipathiques et ses professeurs à domicile, de morale, de danse et autres sont d'une pénibilité insupportable, sans oublier la promenade habituelle vers seize heures, en voiture, avec un chauffeur attitré. C'est donc avec une grande joie et une profonde disponibilité qu'elle invite un joueur d'orgue à venir dans ses appartements, sympathisant de même avec un plombier de passage pour faire une urgente réparation. L'arrivée de sa mère va provoquer bien des remontrances et la venue, le lendemain, de Susie May, la fille d'une de ses relations, envenimer la situation. La mésentente est immédiate entre Gwendoline et cette chipie, arrogante et menteuse. Plus tard, obligée de s'habiller par punition, en garçon, elle fait la connaissance de gamins du quartier dont la balle de baseball est venue s'échouer dans sa chambre. Une sympathique bataille rangée avec de l'eau et de la boue commence, bientôt interrompue par les habituelles remontrances des adultes courroucés. Alors que les affaires boursières périclitent, la petite demoiselle est victime de l'odieuse gouvernante qui, désireuse d'aller au théâtre, lui administre éhontément une double dose de somnifères qui va la précipiter dans une profonde confusion maladive nécessitant la venue urgente d'un médecin...

>>> Dans les habituelles productions de l'époque, souvent niaises et pesantes, une oeuvre sans intérêt notoire qui permet surtout de suivre et d'applaudir l'agitée performance de Mary Pickford, âgé à l'époque de vingt-cinq ans qui incarne avec conviction le rôle d'une pétulante gamine, deux fois plus jeune...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)