MOMMY - 2014

Titre VF MOMMY
Titre VO Mommy
Année de réalisation 2014
Nationalité Canada
Durée 2h14
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 17
Date de sortie en France 08/10/2014
Thème(s)
Racisme (Autres pays)
Cinéma canadien (ORIGINE)
Relations entre mère et fils
Taxis (Autres pays)
Patins, planches à roulettes et autres skate-boards .....
Bégaiement (tous pays confondus)
Photos et photographes (Cinéma canadien)
Suicide (Cinéma canadien)
Grands magasins et supermarchés (tous pays confondus)
Jeux (cartes)
Rêves et cauchemars (Cinéma canadien)
Réalisateur(s)
DOLAN Xavier
Chef(s) Opérateur(s)
TURPIN André
Musique
NOIA
Renseignements complémentaires
Scénario : Xavier Dolan
Distribution : Diaphana Distribution

Visa d'exploitation : 140 574

Nota :

- Prix du Jury, Cannes 2014 .....
Acteurs
PILON Antoine-Olivier
CLEMENT Suzanne
DORVAL Anne
HUARD Patrick
GOYETTE Alexandre
LITUAC Michèle
NELISSE Isabelle
CARDINAL Pierre-Yves
PASCAL Viviane
HAMEL-ROY Natalie
FAFARD Vincent
Résumé

Hébergé dans une institution spécialisée pour troubles du déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH), Steve Després est en instance d'être expulsé de son établissement pour avoir violemment agressé et brûlé un de ses camarades lors d'une énième altercation et quitte donc son placement en compagnie de sa mère Diane, venue le rechercher, une jeune veuve faussement exubérante et indubitablement larguée. Mère et fils viennent ainsi s'installer dans un nouveau bungalow de banlieue avec comme voisinage immédiat un discret couple, parents d'une petite fille, dont la mère, prénommée Kyla va peu à peu sympatiser avec les nouveaux résidents. Alors que Diane vient d'être licenciée d'un journal local dans lequel sa fonction consistait à s'occuper de la rubrique du courrier du cœur et qu'elle démarche assidûment les maisons d'édition pour traduire des livres pour enfants, son gamin est sujet à de fréquentes crises d'agressivité souvent violentes qui vont peu à peu se tempérer grâce à la régulière présence de la voisine, en fait une enseignante en arrêt de travail pour cause de rédhibitoires et récurrents bégaiements, qui se propose d'aider le garçon dans sa vacillante scolarité, afin qu'il puisse se présenter l'année prochaine aux examens probatoires. Avec des fins de mois de plus en plus difficiles, trimant comme femme de ménage pour une agence d'intérim, Diane se retrouve bientôt dans une profonde inquiétude lorsqu'un courrier officiel la met en demeure de payer rapidement une somme astronomique résultant des frais d'hospitalisation du gamin agressé par Steve qui de son côté aligne maints dérapages agressifs, lors d'une soirée de karaoké, sur invitation d'un voisin avocat censé apporter ses juridiques conseils ou bien lors d'emplettes au supermarché durant lesquelles le garçon ne trouve rien de mieux que de s'ouvrir les veines. De plus, l'adorable voisine projette de déménager avec sa famille dans la région de Toronto. "Tabernacle" ! (juron québécois)...

>>> Même avec quelques longueurs non préjudiciables à la dynamique émotionnelle du film et quelques préciosités surnuméraires, l'œuvre génère que des contentements et des éloges, de part l'interprétation souvent époustouflante des trois principaux acteurs, de l'étonnante maîtrise factuelle d'un scénario mélodramatique et surtout d'une rare intelligence virtuose dans l'élaboration scénique de l'architecture dramatique du film...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Libération du 07 octobre 2014
- Positif numéro 644
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)