TIMBUKTU - 2014

Titre VF TIMBUKTU
Titre VO Timbuktu
Année de réalisation 2014
Nationalité Mauritanie / France
Durée 1h40
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France 10/12/2014
Thème(s)
Pêche et pêcheurs (Autres pays)
Football
Cinéma mauritanien (ORIGINE)
Déserts (Autres pays)
Enfance (Autres pays)
Religions et croyances (Autres pays)
Chèvres et boucs (tous pays confondus)
Vaches, boeufs, taureaux et autres ruminants .....
Vidéo (Moyen de communication)
Basse-cour (Coqs, poules et autres gallinacés) .....
Milieu judiciaire et juridique (Autres pays)
Prisons (Autres pays)
Réalisateur(s)
SISSAKO Abderrahmane
Chef(s) Opérateur(s)
EL FANI Sofian
Musique
BOUHAFA Amin
Renseignements complémentaires
Scénario : Abderrahmane Sissako
et Kessen Tall .....
Distribution : Le Pacte

Visa d'exploitation : 138 089

Nota :

- Prix Œcuménique et Prix François Chalais, Cannes 2014 .....

- Bayard d'Or Meilleurs Film et Scénario, Namur 2014 .....
Acteurs
AHMED Ibrahim
JAFRI Abel
KIKI Toulou
WALET MOHAMED Layla
YACOUBI Hichem
NOEL Kettly
DIAWARA Fatoumata
CHERIF Adel Mahmoud
Résumé

Faire le jihad -(se) rapprocher de Dieu- se faisait traditionnellement, avec le cœur, la langue, la main et l'épée. Désormais l'intégrisme religieux ne retient plus que la possibilité de la violence, érigée en nécessité armée contre les déviants et les mécréants. C'est ainsi qu'à Timbuktu de nouvelles et strictes règles ont été mises en place et en obéissance pour la population locale qui devra maintenant se plier aux injonctions de ces nouveaux venus qui imposent et disposent des lois coraniques selon leurs tendancieuses interprétations, loin de la sagesse et de l'équité prêchées par l'imam des lieux. L'alcool, les cigarettes, la musique sont désormais strictement prohibés et les contrevenants risquent, selon la gravité déclarée de la prétendue faute, flagellation ou lapidation. A plusieurs lieux de la cité, dans une spacieuse tente érigée en bordure d'un vaste désert, s'est fixé Kidane avec son épouse Satima et leur petite fille de douze ans prénommée Toya qui vivent essentiellement de l'exploitation d'un petit troupeau de bétail et de quelques chèvres sous la garde d'Issan, un jeune et dévoué vacher. Cette existence harmonieuse et frugale va se trouver dramatiquement perturbée lorsque la vache préférée de la famille, baptisée GPS est abattue par un pêcheur, dont les filets avaient été abîmés par le ruminant en force et en cavale...

>>> Comme ces traditionnels et antiques objets d'art, précieuses statuettes élancées et vives ou séduisantes figurines callipyges en bois et en tissus, à l'effigie et en l'honneur de la féminité, qu'on détruit à coups de mitraillette et de mépris, l'intolérance religieuse continue à faire ses ravages et ses convertis parmi une population pratiquante qui ne demandait qu'à vivre en paix et en harmonie dans cette nature éclatée de beauté et de sérénité, à portée de regard et de bienveillance, loin des tumultes et des barbares. C'est la claire et ferme assertion que nous expose le réalisateur dans cette œuvre magnifique, d'une éclatante luminosité et d'une douloureuse vérité...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Le Canard Enchaîné du 10 décembre 2014
- Libération du 10 décembre 2014
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)