NINOTCHKA - 1939

Titre VF NINOTCHKA
Titre VO Ninotchka
Année de réalisation 1939
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h45
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 17
Date de sortie en France 04/03/1949
Thème(s)
Chefs-d'oeuvre (Comédie américaine)
Tour Eiffel (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
LUBITSCH Ernst
Chef(s) Opérateur(s)
DANIELS William H.
Musique
HEYMANN Werner Richard
Renseignements complémentaires
Scénario : Charles Brackett,
Walter Reisch et Billy Wilder .....
d'après un sujet de Melchior Lengyel
Distribution : MGM

Visa d'exploitation : 6432
Acteurs
GARBO Greta
DOUGLAS Melvyn
CLAIRE Ina
LUGOSI Bela
RUMAN Sig
GRANACH Alexander
BRESSART Felix
GAYE Gregory
SEDAN Rolfe
CARLE Richard
MAXWELL Edwin
ZILZER Wolfgang
ADAMS Dorothy
GRAY Jennifer
MORAN Peggy
SCHOENBERG Alex
DAVIS George
PINSON Lucile
WINDHEIM Marek
REICHER Frank
STANLEY Edwin
JUDELS Charles
KALIZ Armand
ROMANOFF Constantine
GRANT Lawrence
SHIRLEY Florence
FORBES Mary
WILLIAMS Elizabeth
ANDRE Monya
BONIFACE Symona
CABANNE Emily
FLOWERS Bess
MORGAN Sandra
VANDERVEER Elinor
IRVING William
SHAYNE Tamara
TOBIAS George
SEMELS Harry
GILBERT Jody
WEIGEL Paul
FARRELL Fred
SOREL George
BELLINI Nino
BENNETT Wilda
VANAIRE Jacques
POLLET Albert
HARRIS Winifred
JOBY Hans
Résumé

Trois délégués soviétiques, Iranoff Buljanonoff et Kopalski sont chargés par leur gouvernement de vendre des bijoux confisqués par le "Peuple" à la grande duchesse Swana. Cette dernière demande à Léon, un ami sûr d'empêcher la transaction en faisant connaître au sévère trio les joies insoupçonnées de la vie parisienne. Moscou décide d'envoyer sur place la dénommée Ninotchka pour pallier l'échec des trois compères. L'intrusion de l'amour va bouleverser son plan...

>>> Joyau de la comédie américaine pour une avant-dernière apparition de la Divine !

Bibliographie
- Télérama numéro 797
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Saison Cinématographique 1948/49
- Cinéma numéro 316
- L'Ecran Français numéro 195
- Positif numéro 271
- Pour Vous numéros 582,596
Critiques (Public)
18/20 : Certains détails peuvent échapper parce que l'introduction, malgré le trio masculin, sorte d'ersatz des Marx Brothers made in URSS, donne envie de presser le mouvement si toutefois on oublie qu'il s'agit d'un tournage de 1939, de l'aplomb qu'il fallait pour réaliser une comédie mêlant des pays impliqués dans la seconde guerre mondiale. En tout cas, en 2011, Greta Garbo à l'affiche dans un registre inhabituel fait qu' on attend Garbo. Tout prend sens quand elle débarque, masque de garde-chiourme que dément son sex-appeal renforcé encore par l'uniforme et un perpétuel "non" à la bouche. S'intercalent quelques traits d'humour luttes de classe bien senties en plus d'un contraste du plus bel effet entre le début du déjeuner et le retournement de situation qui crée l'hilarité chère à Lubitsch, ainsi que l'inversion des rôles masculin-féminin, sa spécialité avec l'ivresse dans toute sa vérité, cette touchante fragilité humaine laissant supposer qu'il faisait boire ses comédiens et comédiennes jusqu'à être assez relâchés ! Des moments de haute qualité et quelques regrettables creux de la vague. En voulant faire languir dans la dernière ligne droite comme une gueule de bois prolongée, il s'en est fallu de peu qu'on s'endorme avant le bouquet final ! L.Ventriloque