UN PIGEON PERCHE SUR UNE BRANCHE PHILOSOPHAIT SUR L'EXISTENCE - 2014

Titre VF UN PIGEON PERCHE SUR UNE BRANCHE PHILOSOPHAIT SUR L'EXISTENCE
Titre VO En duva satt på en gren och funderade på tillvaron
Année de réalisation 2014
Nationalité Suède / Norvège / France / Allemagne
Durée 1h41
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 15
Date de sortie en France 29/04/2015
Thème(s)
Cinéma suédois (ORIGINE)
Musées
Coiffeurs et barbiers ...
Singes (Autres pays)
Surdité (Autres pays)
Boiteux et claudication (tous pays confondus)
Racisme (Cinéma suédois)
Réalisateur(s)
ANDERSSON Roy
Chef(s) Opérateur(s)
BORBAS Istvan PALOS Gergely
Musique
JAZZAR Hani SUNDBERG Gorm
Renseignements complémentaires
Scénario : Roy Andersson
Distribution : Les Films du Losange

Visa d'exploitation : 132 829
Acteurs
ANDERSSON Holger
WESTBLOM Nils
GYLLENBERG Viktor
TÖRNROS Lotti
GERHOLM Jonas
STENSSON Ola
HOLM Göran
RYDEN Mats
LIKVERN Roger Olsen
SALOMONSSON Oscar
Résumé
                                                                              Je suis content de savoir que vous allez bien...

En préambule aux insipides et catatoniques déambulations de Sam et Jonathan, deux fastidieux marchands ambulants de farces et attrapes, spécialisés actuellement dans les simili-dents de vampire, les hilarants sacs à rires et autres repoussants masques de pépé édenté, sont proposées trois courtes rencontres avec la mort : le décès brutal d'un ventripotent bonhomme débouchant une bouteille de vin alors que sa compagne cuisine dans la pièce à côté, celui d'une vieille sur son lit d'hôpital ne voulant pas lâcher son sac à main contenant toute sa fortune, celui d'un quidam victime d'une attaque cardiaque à la cantine juste après avoir payé son repas et qu'on va proposer à l'assistance gratuitement. Alors que dans une proche salle de danse, une libidineuse et grassouillette enseignante de tango tripote fébrilement un des danseurs en plein exercice, qu'au bistrot proche, le pédéraste roi Charles VII s'en vient avec sa clique et ses claques rejeter toutes les femmes hors du lieu, nos impavides et calamiteux vendeurs peinent à trouver une clientèle, entre incessantes disputes et constantes jérémiades, avec pour l'un de traumatisants cauchemars simiesques et racistes...

>>> Dernière partie d'une perturbante trilogie, cette saisissante fresque sur la nature humaine, ses errements itératifs et ses médiocrités quotidiennes déstabilise avant tout par une narration non linéaire, une intemporalité historique et dramatique et des récits hallucinés entre réalité virtuelle et maladives projections mentales. Avec toujours en prime et en déprime, des personnages solidement figés dans leur conviction, bouffons ébahis et maladifs qui oscillent entre gaieté absurde et tristesse rédhibitoire, s'avançant vers un nulle part répétitif, anachronique et désespérément humain, accompagnés de quelques aimables ritournelles et autres harmonieuses comptines d'autrefois...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)