800 BALLES - 2002

Titre VF 800 BALLES
Titre VO 800 balas
Année de réalisation 2002
Nationalité Espagne
Durée 2h04
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 14
Date de sortie en France 14/04/2004
Thème(s)
Villes fantômes (tous pays confondus)
Milieu du cinéma (Cinéma espagnol)
Cinéma espagnol (ORIGINE)
Western-spaghetti
Taxis (Cinéma espagnol)
Prostitution (Cinéma espagnol)
Indiens (tous pays confondus)
Autobus et autocars (tous pays confondus)
Jeux (cartes)
Duels
Enterrements
Mines et mineurs (Cinéma espagnol)
Films tournés avec une ou plusieurs fins différentes (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
DE LA IGLESIA Alex
Chef(s) Opérateur(s)
MARTINEZ LABIANO Flavio
Musique
BANOS Roque
Renseignements complémentaires
Scénario : Jorge Guerricaechevarría
et Álex de la Iglesia .....
Distribution : La Fabrique de Films

Visa d'exploitation : 107 051

Nota : il existe une fin alternative .....
Acteurs
GRACIA Sancho
DE ANDRES LOPEZ Angel
MAURA Carmen
PONCELA Eusebio
CASTRO Luis
TALLAFE Manuel
MARTINEZ Enrique
FEDERICO Luciano
GOMEZ Eduardo
PAVEZ Terele
BAREA Ramon
ESTEBANEZ Cesareo
ANTUNA Eduardo
OLAYO Gracia
OJEA Berta
VALDES Yoima
GABARAIN Ane
TORREGROSA Alfonso
SILVESTRE Arantxa
VIADAS Juan
PINEDO Pablo
ARANDA Javier
BUSTAMANTE Javier
DEL POMAR Ramon
GARCIA Tito
GOMEZ MARIN Agustin
GOMEZ Hector
GUILLOT Mercedes
DEL PINO Lola
RUIZ Carolo
VEGA Paul
ROMERO Constantino
Résumé

Le petit Carlos Torralba apprend insidieusement, en compulsant les affaires de sa mère, une redoutable femme d'affaires, que son père aujourd'hui décédé, était en fait un excellent cascadeur qui oeuvrait, en compagnie de son propre paternel dans d'innombrables westerns-spaghettis et autres films d'action et qui perdit la vie lors d'un tournage, écrasé par les roues d'une diligence. Il apprend aussi que son grand-père Julian, toujours en verve et en vie, réside dans une ville fantôme typique des bourgades du Far-West américain, où il donne, avec quelques autres énergumènes, des représentations pour les éventuels touristes de passage. Sous un prétexte fallacieux, le garçon parvient à quitter l'autobus qui l'emmenait avec d'autres camarades de classe, en vacances de neige, et se fait conduire en taxi, dans la région d'Almeria, ancienne contrée privilégiée pour le tournage de films du genre. Rencontre avec son éminent grand-père qui l'intègre immédiatement dans la joyeuse équipe de branquignols pour de festifs et tonitruants moments de complicité. Bien évidemment, la mère mise au courant de la situation, décide de réagir avec autorité et fermeté pour récupérer son fils et devant l'inertie de Julian, rachète le terrain occupé par le village fantôme pour en faire un futur parc d'attractions, éradiquant ainsi tous problèmes parentaux. Mais la petite bande d'acteurs en herbe et en rébellion, choisit de s'opposer frontalement à cette décision, ce qui va bientôt provoquer l'arrivée en masse des forces de police...

>>> Bien que notre réalisateur ibérique est loin de tutoyer les grands de la profession, force est de lui reconnaître une réelle capacité de raconter des histoires ubuesques, un sens parfait de la mise en scène qui rappelle (en bien mieux) les facéties et pataquès d'un Jean-Pierre Mocky, avec en plus un redoutable style original et hautement déjanté.
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Annuel du Cinéma 2005
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Mad Movies numéro 163
Critiques (Public)