LA CONSCIENCE VENGERESSE - 1914

Titre VF LA CONSCIENCE VENGERESSE
Titre VO The avenging conscience
Année de réalisation 1914
Nationalité Etats-Unis
Durée 0h50
Genre DRAME
Notation 12
Date de sortie en France
Thème(s)
Chiens (Cinéma américain)
Fantômes (Cinéma américain)
Poe (Edgar Allan)
Borgnes (tous pays confondus)
Araignées
Fourmis (tous pays confondus)
Loups
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma américain)
Rêves et cauchemars (Cinéma américain)
Hallucinations
Jésus
Folies, démences et autres dérangements de l'esprit (Cinéma américain)
Créatures surnaturelles : faunes, djinns et autres lutins .....
Réalisateur(s)
GRIFFITH David Wark
Chef(s) Opérateur(s)
BITZER George William
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : David Ward Griffith
d'après le poème d'Edgar Poe : "Annabel Lee"
et sa nouvelle : "Le cœur révélateur" .....

Nota :

- Sous-titre VO : "Shalt not kill" .....
Acteurs
WALTHALL Henry B.
AITKEN Spottiswoode
SWEET Blanche
SIEGMANN George
LEWIS Ralph
MARSH Mae
HARRON Robert
BERANGER George André
CRISP Donald
CROWELL Josephine
GISH Dorothy
LONG Walter
REID Wallace
Résumé

Un oncle attentionné et plein de sollicitude suit l'évolution et l'éducation de son neveu, depuis sa plus tendre enfance et c'est avec bien des appréhensions qu'il constate que désormais, devenu un fringant jeune homme, ses ambitions sont bien éloignées des aspirations de son parent qui le voyait déjà accéder aux plus hautes fonctions. En effet, sa seule préoccupation actuelle est de voir et de fréquenter assidument sa jeune voisine, elle aussi fort amourachée. Bientôt le garçon fait le triste constat que son oncle est en fait une constante entrave entre lui et son bonheur. Et comme la mouche prise dans une toile d'araignée, un insecte en proie au déferlement des fourmis, selon les amorales et immémoriales lois de la nature, il décide d'éliminer son oncle, en l'étranglant durant son sommeil et cachant ensuite le corps dans les fondements d'une vieille cheminée d'intérieur. Mais le sordide crime a été vu par un chemineau italien qui va exercer sur lui un redoutable chantage. De plus le jeune homme est de plus en plus fréquemment sujet à de terrifiants cauchemars, de récurrentes hallucinations dans lesquels le macchabée lui apparaît, accusateur et revendicatif...

>>> Dans l'ensemble une œuvre parfaitement réussie, hormis peut-être la ridicule et médiocre scène de l'apparition imaginaire d'une horde de prétendues goules...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)