POESIA SIN FIN - 2016

Titre VF POESIA SIN FIN
Titre VO Poesía sin fin
Année de réalisation 2016
Nationalité Chili / France
Durée 2h08
Genre BIOGRAPHIE
Notation 16
Date de sortie en France 05/10/2016
Thème(s)
Nanisme
Autobus et autocars (tous pays confondus)
Tremblements de terre
Suicide (Autres pays)
Menstruations
Vomissements (tous pays confondus)
Milieu médical (Autres pays)
Pets, flatulences et autres vents .....
Carnaval (tous pays confondus)
Cirque (Autres pays)
Cinéma chilien (ORIGINE)
Alcoolisme et autres beuveries (Autres pays)
Jeux (cartes)
Chiens (Autres pays)
Marionnettes et marionnettistes .....
Balançoires (tous pays confondus)
Peintres, peinture et tableaux (Autres pays)
Manchots (tous pays confondus)
Clowns (tous pays confondus)
Trains et gares (Autres pays)
Relations entre père et fils (Autres pays)
Réalisateur(s)
JODOROWSKY Alejandro
Chef(s) Opérateur(s)
JODOROWSKY Adan DOYLE Christopher
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Alejandro Jodorowsky
Distribution : Le Pacte

Visa d'exploitation 143 656
Acteurs
JODOROWSKY Adan
JODOROWSKY Brontis
JODOROWSKY Alejandro
TAUB Leandro
FLORES Pamela
HERSKOVITS Jeremias
BODENHÖFER Bastian
CARLSON Carolyn
ESBER Ali Ahmad Sa'id
ITO Kaori
MARIN Hugo
PIZARRO SAENZ DE URTURY Felipe
RIOS Felipe
Résumé

C'est après avoir quitté leur petite ville de Tocopilla que la famille Jodorowsky s'est installée à Santiago, ouvrant à nouveau leur traditionnelle boutique de confection / mercerie, avec un fils de plus en plus rétif à suivre les voies commerciales de son paternel se désespérant des lectures de son fiston (Lorca) et de ses aspirations "homosexuelles" à devenir un poète. Une nécessaire et vitale émancipation commence alors pour le jeune homme qui, après avoir quitté son milieu familial anxiogène et castrateur où seul un vague cousin gay et suicidaire semblait lui témoigner de l'affection et de l'attention, fait la rencontre de l'opulente poétesse Stella Diaz avec laquelle s'érige une relation fort tumultueuse. Des rencontres essentielles vont désormais jalonner sa nouvelle existence en côtoyant un autre génial versificateur chilien, le fameux Enrique Lihn, sans oublier sa proximité affective avec une jeune naine de son entourage, éminemment composite et fécond...

>>> Dans la continuité de son film précédent avec lequel il forme un étonnant diptyque conceptuel sur la genèse d'une personnalité en devenir, le cinéaste nous propose sa vision mordorée et fantasque d'une existence débordante et débordée d'injonctions libertaires, dans un monde sans cesse en butte aux interdits et aux uniformes...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)