HIGH HOPES - 1988

Titre VF HIGH HOPES
Titre VO High hopes
Autres titres VF ESPERANCES DE FER
Autres titres VF LES GRANDS ESPOIRS
Année de réalisation 1988
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 1h50
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 17
Date de sortie en France 29/03/1989
Thème(s)
Drogue -consommation- (Cinéma britannique)
Chiens (Cinéma britannique)
Ours en peluche (tous pays confondus)
Pharmacies et pharmacien(ne)s (tous pays confondus)
3e âge (Cinéma britannique)
Maladie d'Alzheimer ( tous pays confondus)
Billard (tous pays confondus)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma britannique)
Cimetières (tous pays confondus)
Jeux d'échecs (tous pays confondus)
Cinéma britannique (ORIGINE)
Moto(cyclettes) et autres scooters (Cinéma britannique)
Réalisateur(s)
LEIGH Mike
Chef(s) Opérateur(s)
PRATT Roger
Musique
DICKSON Andrew
Renseignements complémentaires
Scénario : Mike Leigh
Produit par Simon Channing-Williams
et Victor Glynn .....
Distribution : Pari Films
Distribution DVD : doriane films

Visa d'exploitation : 69 591

Nota :

- Prix du Meilleur Second Rôle Féminin à Edna Dore aux European Awards 1989 .....

- Prix de la critique à Venise 1988
Acteurs
DAVIS Philip
SHEEN Ruth
DORE Edna
JACKSON Philip
TOBIAS Heather
MANVILLE Lesley
BAMBER David
WATKINS Jason
SCOTT Judith
PRIME Cheryl
BECKETT Linda
JORDAN Diane Louise
Résumé
                                              Les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde, il s'agit de le changer...

Shirley et Cyril Bender forment un couple plutôt marginal et heureux, vivant dans un quartier populaire de la capitale britannique. Il est livreur motorisé, elle travaille à l'entretien des espaces verts de la cité et rêve d'avoir un enfant. Leur opinion politique tranchée, un brin radicale condamne la politique gouvernementale et se tourne nostalgiquement vers un communisme utopiste. La mère de Cyril vivote dans son univers fermée, entre souvenirs fuyants et lente décrépitude, avec d'inquiétantes pertes de mémoire et des soudains accès de confusion. Valérie, l'insupportable frangine, se pavane dans un arrivisme de pacotille et d'esbroufe bourgeoise, toujours au bord d'une imminente dépression, d'une constante irritation à fleur de peau...

>>> Le cinéma anglais dans toute sa merveilleuse pétulance nimbé d'une salutaire critique sociale et politique. Une oeuvre puissante et revendicative, traversée par quelques personnages inoubliables de candeur, de fragilité ou de fatuité (le quidam un peu neuneu qui débarque à Londres, les insupportables voisins prétentieux de la grand-mère, la volubile copine de Shirley au discours politique stéréotypé et rassurant). Une insidieuse diatribe contre la politique de la mère Thatcher qui mérite tout juste de donner son nom à un vilain cactus et une notoire visite au cimetière de Highgate balisent cette oeuvre solidaire et gentiment frondeuse, d'une incommensurable tendresse, baignée d'un peu de résignation et de beaucoup d'espoir...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
Que le cinéma britannique est pétillant ! En voici encore un exemple charmant, exquis. Grande-Bretagne, rapports de classe. Tel pourrait être le sous-titre de ce film narquois et gentiment féroce. Bourges et prolos, parvenus et vieux idéalistes s'y affrontent à coups de petits fours et de tasses de thé, sous le regard las et terriblement émouvant d'une vieille dame un peu dépassée par les évènements. Un film "au quotidien" sur l'Albion d'aujourd'hui. D.W."God save the Queen" Graphite)