DANS LA FORET - 2016

Titre VF DANS LA FORET
Titre VO
Année de réalisation 2016
Nationalité France
Durée 1h43
Genre FANTASTIQUE
Notation 14
Date de sortie en France 15/02/2017
Thème(s)
Doubles et bilocation (tous pays confondus)
Rêves et cauchemars (Cinéma français)
Aéroports et aviation civile (Cinéma français)
Psy(chologue-chiatre) (Cinéma français)
Bateaux (Ferries et autres bacs)
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Réalisateur(s)
MARCHAND Gilles
Chef(s) Opérateur(s)
LAPOIRIE Jeanne
Musique
SCHOELLER Philippe
Renseignements complémentaires
Scénario : Gilles Marchand
et Dominik Moll .....
Distribution : Pyramide

Visa d'exploitation : 142 730
Acteurs
ELKAIM Jérémie
VOM DORP Timothé
VAN DE VOORDE Théo
ZIMMERMAN Mika
PERRIER Mireille
QUINTON Sophie
BIZIEN Kristell
MIBALO JOHANSSON Marite
ERIKSSON Anders
RASCH-OLSEN Freddy
ROOS LINDGREN Emil
CARLSSON Fredrik
ASTRÖM Anna
LUNDIN Viktor
HÔGLUND Jesper
BALABAUD Gilles
Résumé

C'est avec un peu d'appréhension fugitive et un trouble pressentiment que Tom s'apprête, en compagnie de son grand frère Benjamin, à passer une partie des vacances d'été, avec son père qui vit désormais séparé de son ancienne épouse, en Suède. Pour son dernier jour de boulot, le paternel emmène les enfants sur son lieu de travail, un laboratoire ultra-moderne et sophistiqué où le plus jeune des enfants aperçoit, dans un endroit isolé du sous-sol un étrange personnage au visage lourdement défiguré qui semble le suivre. Le lendemain, le trio quitte la civilisation, puis leur voiture, pour une longue marche dans l'immensité de la forêt scandinave, en direction d'une vieille cabane abandonnée que le père semble connaître et vouloir occuper. Un père souvent taiseux et quelque peu approximatif dans ses propos, affirmant ne jamais dormir et fortement persuadé que le jeune Tom est pourvu de quelques dons inhabituels, comme la clairvoyance, une forme de double vue et une perception surnaturelle de l'environnement. Une affirmation paternelle que semble corroborer une nouvelle apparition de l'inquiétant homme défiguré, uniquement perçu par le gamin et que le père semble accréditer sans hésitation, demandant même à son fils de tenter, la prochaine fois, de rentrer en contact avec le mystérieux individu...

>>> Au bienheureux crédit de ce rare film fantastique français, une fascinante approche de l'élément naturel brut de la forêt dont l'écrasante présence, oppressante et perturbante est rendue avec une indéniable et redoutable efficacité, entretenant en permanence toutes les peurs intimes et fantasmées qui peuvent somnoler ou agiter n'importe quel promeneur sylvestre lambda, avec ou sans esprit cartésien hypertrophié. Au pesant débit de l'œuvre, la désastreuse incapacité du réalisateur d'amalgamer les différentes suscitations et autres paramètres à connotation irrationnelle pour en faire la symbiose, sans pour autant imprimer une radicale explication, mais sans non plus laisser le spectateur dans un flou qui n'a rien d'artistique ou de séduisant...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Libération du 5 février 2017
- Positif numéro 672
- Cahiers du Cinéma numéro 730
Critiques (Public)