CHEZ NOUS - 2016

Titre VF CHEZ NOUS
Titre VO
Année de réalisation 2016
Nationalité Belgique / France
Durée 1h57
Genre POLITIQUE
Notation 15
Date de sortie en France 22/02/2017
Thème(s)
Films politiques (Cinéma belge)
Racisme (Autres pays)
Elections
Football
Tatouages (tous pays confondus)
Ski
Chiens (Cinéma belge)
Tour Eiffel (tous pays confondus)
Milieu médical (Cinéma belge)
Internet (tous pays confondus)
Milieu rural (Cinéma belge)
Ambulances (tous pays confondus)
Baby-foot (tous pays confondus)
Boxe (Autres pays)
Réalisateur(s)
BELVAUX Lucas
Chef(s) Opérateur(s)
GANTELMI D'ILLE Pierric
Musique
VERCHEVAL Frederic
Renseignements complémentaires
Scénario : Lucas Belvaux
et Jérôme Leroy .....
Distribution : Le Pacte

Visa d'exploitation : 143 464
Acteurs
DEQUENNE Emilie
DUSSOLLIER André
GOUIX Guillaume
JACOB Catherine
MARIVIN Anne
DESCAMPS Patrick
TALPAERT Charlotte
LOBET Corentin
ROUX Thibault
FERRACCI Michel
CAILLARD Stéphane
DESCOURS Cyril
MAZZINGHI Bernard
DUBOUCHE Gérard
EYLENBOSCH Bernard
MOYER Christophe
ROBELIN Tom
LE GRU Jeannine
SBILLE Jean-Louis
Résumé

Affable et dévouée infirmière à domicile, Pauline Duhez exerce avec diligence et conviction son hiératique métier d'assistance et de soins dans la nordiste région de Hénard, une ville gangrénée par la pauvreté et le chômage, entre les deux métropoles urbaines de Lens et de Lille. Son charisme relationnel et sa large considération dans la population locale, intéresse beaucoup les membres dirigeants du RNP (le Rassemblement National Populaire) pour l'investir sous sa bannière, aux prochaines élections municipales. Insidieusement et régulièrement sollicitée par le docteur Philippe Berthier pour devenir la tête de liste de leur formation politique dans la région, avec la présence en position éligible de la volubile et rouée Agnès Dorgelle, présidente d'un parti raciste et xénophobe aux médiocres penchants radicaux et visqueux qu'il faut désormais dissimuler, pour afficher une respectabilité de façade, laissant en douce et en brutalité agir quelques uns de leurs groupuscules d'extrême-droite, comme le Bloc, militants et violents, pour les bastonnades et les agressions, en sous-hommes et sous-mains. Malgré la farouche hostilité de son paternel, ancien métallurgiste d'obédience communiste, Pauline va accepter d'être candidate, alors même qu'elle vient de rencontrer par hasard, un ancien amour de jeunesse, Stéphane Stankowiak, qui fait justement partie de ces activistes totalitaires, ce qu'elle ignore encore...

>>> Excellentes interprétations d'André Dussollier, mielleux et fielleux en toute onctuosité et perfidie démagogues et de Catherine Jacob, blondasse et connasse à souhait qui rappelle furieusement le discours réactionnaire de quelques bateleurs de la scène politique française. En ce qui concerne l'actrice principale et le metteur en scène rien à redire, même sous la contrainte, tellement nous sommes bienheureusement habitués à la saine et vigoureuse qualité de leurs créations respectives...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)