FLORENTINA HUBALDO, CTE - 2012

Titre VF FLORENTINA HUBALDO, CTE
Titre VO Florentina Hubaldo Cte
Année de réalisation 2012
Nationalité Philippines
Durée 6h03
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France
Thème(s)
Chèvres et boucs (tous pays confondus)
3e âge (Autres pays)
Prostitution (Autres pays)
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Trésors
Folies, démences et autres dérangements de l'esprit (Autres pays)
Alcoolisme et autres beuveries (Autres pays)
Amnésie (Autres pays)
Prix "Cinéfiches" des meilleures interprétations
Milieu rural (Autres pays)
Cinéma philippin (ORIGINE)
Films d'une durée égale ou supérieure à 4 heures (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
DIAZ Lav
Chef(s) Opérateur(s)
DIAZ Lav
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Lav Diaz

Nota :

- Prix "Cinéfiches" des Meilleures Interprétations pour Hazel Orencio .....
Acteurs
ORENCIO Hazel
KINTANA Kristine
DOMINGO Noel Sto.
FERNANDEZ Willy
FERRER John Elbert
PEREZ Dante
TAPALES Brigido
ARIENDA Ana
NAVA Erica
SIGUA Jeffrey
Résumé

Dans une province rurale de la région de Bicol, un père dénaturé retient sa fille prisonnière, souvent attachée par un pied, au montant d'un lit, avec une courte et bloquante chaîne métallique, entravant toute réaction indocile et salutaire échappatoire. Elle est régulièrement prostituée, contre rémunération que le paternel encaisse éhontément, à quelques quidams de passage. Malgré de fréquentes, mais pourtant vaines tentatives pour se sauver et l'affectueuse sollicitude de son grand-père, un être faible et maladif, avec lequel elle emmène souvent en pâturage, quelques dociles chevreaux, l'existence de Florentina Hubaldo est un véritable enfer, perturbant et permanent qui insidieusement avec le temps et les traumatismes a fomenté un profond déséquilibre mental, lui faisant imaginer pouvoir être protégée et sauvée par quelques géants de son enfance, indélébiles réminiscences de ces gigantesques créatures en carton-pâte qui défilent durant la période du carnaval et les fêtes villageoises.
Dans la fleur et la force de l'âge, deux hommes plutôt déterminés, Juan et Manoling, s'en viennent, nantis de solides pelles, près d'une maison en ruines, dont il ne reste en fait que les soubassements et quelques murs, à la recherche d'un vague trésor qu'aurait enterré secrètement le grand-père de l'un d'eux. Non loin du lieu des fouilles, habite Hector, le grand frère de Manoling qui ne croit guère en cette prétendue fortune enfouie dans les parages et dont une grande partie de son temps se passe à soulager et soigner Loleng, sa fille adoptive, victime d'une douloureuse maladie pulmonaire incurable qui tousse et expectore jour et nuit. Commence bientôt de longs et pénibles travaux d'excavation, ponctués par le cri obsessionnel et guttural d'un invisible gecko, qui se soldent piteusement par de la ferraille ou quelques débris d'objets usagés...
Peu à peu, au fil de la narration cinématographique et des confidences des protagonistes, nous apprenons que Florentina avait pu finalement s'enfuir de l'odieux enfermement paternel, malgré d'odieuses brutalités et de graves blessures corporelles, qu'elle a trouvé refuge en ville, auprès de Hector, à l'époque citadin, qui l'a prise sous sa protection, alors qu'elle était déjà enceinte d'une enfant qui sera prénommée Loleng.

>>>Malgré un développement du récit déstructuré dans sa réalité formelle et sa chronologie dramatique, une œuvre magnifique et puissante qui irradie par la puissante interprétation de Hazel Orencio, d'une époustouflante présence longtemps inoubliable...

Bibliographie
Critiques (Public)