LE CALVAIRE DE LUCIOLE - 1917

Titre VF LE CALVAIRE DE LUCIOLE
Titre VO Lucciola
Année de réalisation 1917
Nationalité Italie
Durée 1h22
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 17
Date de sortie en France
Thème(s)
Chauffeurs (de maître) (tous pays confondus)
Ports
Peintres, peinture et tableaux (Cinéma italien)
Jeux (cartes)
Ski
Analphabétisme
Employé(e)s de maison (Cinéma italien)
Aristocratie, noblesse et royauté (Cinéma italien)
Prisons (Cinéma italien)
Réalisateur(s)
GENINA Augusto
Chef(s) Opérateur(s)
MAFFEIS Narciso
Musique
COPPOLA Antonio
Renseignements complémentaires
Scénario : Augusto Genina
Acteurs
BILANCIA Oreste
CACACE Francesco
GIORGI Emilia
MAKOWSKA Elena
NEGRI POUGET Fernanda
ROMA Enrico
SAIO Mario
SALA Franz
SCALPELLINI Umberto
FREDIANI Nella tes.
WULLMANN Paolo
Résumé

Dans le vaste port de Gênes encanaillé par la rudesse fruste et prolétarienne des débardeurs et des dockers, une jeune vagabonde, insouciante et débrouillarde, surnommée Luciole, survit entre les rafiots, les gréements et les cales sèches. Lors d'un violent coup de tempête, elle se réfugie dans la soute d'un vieux chaland en rade et fait la connaissance d'un docker occasionnel, un certain Cencio qui l'emmène, affable et complice, chez sa grand-mère, une présence qui sera fort mal perçue, le lendemain, par la défiante petite amie du bonhomme. Lors d'une échauffourée entre les deux rivales, Luciole se réfugie dans une voiture proche et fait ainsi la connaissance d'un baron qui, étonné et amusé par la rugueuse demoiselle, s'empresse de la présenter à quelques personnes de son milieu dont un peintre à la mode qui finira par s'amouracher de la nouvelle venue rapidement cornaquée aux us et coutumes et aux canons vestimentaires de son aristocratique entourage. Assujettie à la galanterie de trois obséquieux et pesants prétendants, elle se retrouve rapidement en butte à la jalousie de la princesse de Carasco jusqu'alors modèle attitré et gâté de l'artiste. Devenue en peu de temps la coqueluche incontournable de ce monde artificiel et guindé, Luciole ne se méfiera pas assez des intrigues de l'aristocrate qui, de retour d'un séjour hivernal en montagne, va provoquer la répudiation de l'innocente demoiselle...

>>> Découvert lors d'une rétrospective consacrée au metteur en scène transalpin Augusto Genina, organisée par le 31e festival "Il Cinema Ritrovato" de Bologne, ce splendide mélodrame sanctifie surtout la puissante interprétation de l'actrice Fernanda Negri Pouget dans le rôle-titre et l'incroyable maîtrise du cinéaste dans la description minutieuse et réaliste de deux univers sociétaux diamétralement opposés...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)