A DECENT WOMAN - 2016

Titre VF A DECENT WOMAN
Titre VO Los decentes
Autres titres VF UNE FILLE HONNETE
Année de réalisation 2016
Nationalité Argentine
Durée 1h44
Genre DRAME
Notation 10
Date de sortie en France
Thème(s)
Cinéma argentin (ORIGINE)
Autobus et autocars (tous pays confondus)
Bains et piscines (tous pays confondus)
Ours en peluche (tous pays confondus)
Fêtes foraines et parcs d'attractions (Cinéma américain)
Hôtels (Cinéma américain)
Golf
Pharmacies et pharmacien(ne)s (tous pays confondus)
Naturisme
Masturbation (tous pays confondus)
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Tennis
Grand huit et montagnes russes (tous pays confondus)
Ambulances (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
VALENTA RINNER Lukas
Chef(s) Opérateur(s)
KASSEROLLER Roman
Musique
KIM Jimin YOU Jongho
Renseignements complémentaires
Scénario : Lukas Valenta Rinner,
Ariel Gurevich, Ana Godoy
et Ariel Gurevich .....
Acteurs
MOCKERT Iride
COLONA OLSEN Ivana
SAYAVEDRA Mariano
SEIJO Pablo
SHANLY Martin
STRENITZ Andrea
Résumé

Après un traditionnel entretien d'embauche, une jeune femme prénommée Belen, du genre réservée et mutique, est recrutée pour un travail d'employée de maison, dans une luxueuse résidence sise dans ces VASTES PROPRIETES PRIVEES pour gens aisés et riches, qui prolifèrent dans certains pays émergents, entourées de grillages électrifiés et en permanence parcourues par des vigiles armés et serviles. Corvéable à merci, entre une patronne guindée et factice et son impulsif fiston Juanji qui se voudrait bien champion de tennis, la docile demoiselle se consacre méthodiquement à son travail quotidien, d'une conséquente banalité, avec même pour les week-ends souvent fériés, d'insipides loisirs en compagnie d'un des nombreux gardiens du lieu, avec lequel elle avait quelque peu sympathisé. Mais son existence bien rôdée, sans anicroche ni aspérité notables, se verra profondément bousculée, un jour en taillant les haies, apercevant par hasard quelques membres décontractés d'un camp de naturistes mitoyen. Intriguée et curieuse, elle finira bientôt par s'aventurer dans la libertaire propriété et après trois incursions répétées, par sympathiser avec les personnes présentes et quelques semaines plus tard, s'adonner aux joies du nudisme et d'une certaine philosophie tantrique. Mais la présence de cette communauté hors normes hérisse de plus en plus souvent les résidents hauts de gamme voisins, jusqu'à l'inattendu drame final...

>>> Malgré une respectable interprétation des principaux acteurs, l'ensemble finit par provoquer une léthargie voire une lassitude de par un scénario insipide et languissant qu'un stupide dénouement forcené qui ne fait que confirmer, sans appel et sans rémission, l'inutilité et la banalité d'une réalisation informelle rarement maîtrisée...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)