NOUS ARRIVONS - 1936

Titre VF NOUS ARRIVONS
Titre VO Mir kumen on
Autres titre VO Droga mlodych
Année de réalisation 1936
Nationalité Pologne
Durée 1h01
Genre DOCUMENTAIRE
Notation 14
Date de sortie en France 01/01/1938
Thème(s)
Cinéma polonais (ORIGINE)
Juifs (Cinéma polonais)
Enfance (Cinéma polonais)
Balançoires (tous pays confondus)
Milieu scolaire (Cinéma polonais)
Lièvres et lapins
Microscopes
Milieu médical (Cinéma polonais)
Dentistes
Basse-cour (Coqs, poules et autres gallinacés) .....
Bibliothèques
Abeilles, guêpes et ruchers (tous pays confondus)
Ours en peluche (tous pays confondus)
Milieu ouvrier (Cinéma polonais)
Sanatoriums (tous pays confondus)
Jeux (colin-maillard)
Tortues (tous pays confondus)
Jeux d'échecs (tous pays confondus)
Marionnettes et marionnettistes .....
Réalisateur(s)
FORD Aleksander
Chef(s) Opérateur(s)
LIPINSKI Stanislaw
Musique
KON Henoch
Renseignements complémentaires
Scénario : Wanda Wasilewska
et Jacob Pat .....
Acteurs
Résumé

Rare documentaire historique mis en images par un grand nom de la cinématographie polonaise, cette œuvre met en lumière et en démonstration toute l'efficace et vaillante organisation de l'Union Générale des Travailleurs Juifs (Bund) pour apporter un précieux soutien sanitaire aux enfants de la diaspora juive souvent originaires de quartiers pauvres et déshérités où sévissaient, entre autres la malnutrition et la tuberculose. Accueillis au sanatorium Vladimir Medem, dans un quartier de la capitale Varsovie, les enfants étaient confrontés à des méthodes pédagogiques innovantes pour l'époque qui les intégraient et les assimilaient au fonctionnement et à l'organisation de l'établissement sous l'égide d'un Conseil des Enfants qui discutait et mettait en délibération toutes les décisions prises pour la bonne marche et l'orientation de la collectivité. Une participation aux tâches quotidiennes ainsi qu'une immersion dans le milieu environnemental (les animaux de la ferme, les travaux de jardinage, une proximité avec la nature) font partie de la philosophie éducative de l'ensemble du groupe qui fait songer aux structures à venir des premiers kibboutz palestiniens...

>>> Avec la montée sournoise d'un antisémitisme latent, puis l'invasion des hordes nazies, le sanatorium fut, quelques années plus tard, entièrement détruit et ses protagonistes, adultes et enfants, déportés au camp de concentration de Treblinka. L'œuvre cinématographique témoignant de l'existence de cette structure juive novatrice eut bien des difficultés pour exister dans sa version enfin complète. Grâce à la collaboration de plusieurs cinémathèques, d'organismes hébraïques divers et de quelques instituts culturels, la restauration a pu se concrétiser favorablement...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)