LES BONNES MANIERES - 2017

Titre VF LES BONNES MANIERES
Titre VO As boas maneiras
Année de réalisation 2017
Nationalité Brésil / France
Durée 2h15
Genre FANTASTIQUE
Notation 13
Date de sortie en France 21/03/2018
Thème(s)
Homosexualité féminine (Autres pays)
Taxis (Autres pays)
Cinéma brésilien (ORIGINE)
Chats (tous pays confondus)
Loups-garous
Accouchements
Somnambulisme
Feux d'artifice (tous pays confondus)
Milieu scolaire (Autres pays)
Pharmacies et pharmacien(ne)s (tous pays confondus)
Grands magasins et supermarchés (tous pays confondus)
Echographies (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
DUTRA Marco ROJAS Juliana
Chef(s) Opérateur(s)
POCAS Rui
Musique
GARBATO Guilherme GARBATO Gustavo
Renseignements complémentaires
Scénario : Juliana Rojas
et Marco Dutra .....
Distribution : Jour2Fête

Visa d'exploitation : 144 465
Acteurs
ZUAA Isabél
ESTIANO Marjorie
LOBO Miguel
MOREIRA Cida
MARQUEE Andréa
MEDEIROS Nina
VELASCO Neusa
NOMACCE Gilda
GOMES Eduardo
VILLAVICENZIO Hugo
MENDONCA Adriana
MELO Germano
LIMA Naloana
MAROTTI Ledda
GOTARDO Caetano
DESCARTES Marat
PAES Luciana
BLANC Lilian
ROBERTA Renata
KOREN Rony
GORSKI Guilherme
Résumé

Issue d'un milieu rural privilégié, la fantasque Ana, enceinte de quelques mois, vient de s'installer dans un confortable appartement au centre-ville de Sao Paulo, offert par son généreux paternel. Guère au courant des moult problèmes de maternité et d'éducation, elle décide de s'octroyer une nounou pour s'occuper d'elle et de sa future progéniture. C'est une taiseuse infirmière moricaude, prénommée Clara, originaire des quartiers déshérités de la banlieue, qui sera engagée pour assumer la maternelle fonction transitoire. Au fur et à mesure des semaines qui passent, les deux femmes se créent une affective proximité, en attendant un accouchement qui aussi se fait proche. En fait Ana moribonde mettra au monde un enfant mythique et sacrilège qui, en période de pleine lune aiguë, se transforme en sanguinaire et redoutable loup-garou, déterminé à tous les débordements sanglants de son ambivalente nature ranimée chaque mois. Déconcertée et choquée par cette incroyable et inattendue transfiguration, Clara songe dans un premier temps à se défaire de la petite monstruosité geignarde et poilue, blottie dans ses bras, en l'abandonnant de nuit, au bord d'une rivière, puis se ravise...

>>> On aura beau dénicher des tombereaux de symboles politiques, psychologiques, tératologiques pour accréditer cette lycanthropie de roman-photo qui ne fait ni sourire, ni réfléchir, ni soupirer, tout juste se remémorer quelques films du genre, de George Waggner, Terence Fisher ou John Landis et remiser nos quelques balles en argent...

Bibliographie
Critiques (Public)