BLACK CHRISTMAS - 1974

Titre VF BLACK CHRISTMAS
Titre VO Black Christmas
Année de réalisation 1974
Nationalité Canada / Etats-Unis
Durée 1h38
Genre HORREUR
Notation 14
Date de sortie en France
Thème(s)
Slasher (tous pays confondus)
Cinéma canadien (ORIGINE)
Noël et Réveillon (Cinéma canadien)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma canadien)
Chats (tous pays confondus)
Hockey
Taxis (Autres pays)
Chorales
Asthme et autres maladies respiratoires... ( tous pays confondus)
Tueurs psychopathes (Cinéma canadien)
Postes et Télécommunications
Réalisateur(s)
CLARK Bob
Chef(s) Opérateur(s)
MORRIS Reginald H.
Musique
ZITTRER Carl
Renseignements complémentaires
Scénario : Roy Moore
Acteurs
HUSSEY Olivia
DULLEA Keir
KIDDER Margot
SAXON John
WALDMAN Marian
MARTIN Andrea
EDMOND James
MAC GRATH Douglas
HINDLE Art
GRIFFIN Lynne
RAPPORT Michael
CARLSON Leslie
GIBSON Martha
RUTTER John
WARNER Robert
BROWN Sydney
VAN EVERA Jack
RUBIE Les
DIAMOND Marcia
HAWKINS Robert
CLEMENT David
REED Julian
MANN Dave
STONEHAM John
GAIN Danny
FOREMAN Tom
ARBEID Gerry
DUNK Albert
CLARK Bob
MANCUSO Nick
SWEENY Ann
WELDON Debi
Résumé

Une somptueuse résidence en forme de petit manoir cossu, servant d'hébergement universitaire à une dizaine de jeunes filles, à la veille de Noël que ces demoiselles fêtent avec force bonne humeur et moult libations circonstancielles. Une joyeuse ambiance fort bruyante empêche la décontractée petite communauté de s'apercevoir d'une discrète intrusion dans la bâtiment d'un inconnu, escaladant le long des tuteurs assignés aux plantes grimpantes, pour se cacher dans le vaste grenier envahi par un amoncellement d'objets hétéroclites au possible. Alors que la guillerette assemblée s'est considérablement restreinte, la plupart des convives étant repartis pour des festivités plus intimes en famille, une jeune fille se fait agresser à l'étage et son corps empaqueté dans du plastique, amené dans les combles. Une disparition dont personne ne s'aperçoit vraiment surtout que la petite assemblée ne focalise plus que sur le sempiternel appel téléphonique qui vient à nouveau de se dérouler, mystérieux et obscène, avec des voix aux propos décousus, alternativement masculines et féminines. Le lendemain, alors qu'une plainte est déposée au commissariat de police que le lieutenant Ken Fuller prend en charge, mettant la ligne téléphonique de la pension estudiantine sur écoute, une petite fille du quartier disparaît mystérieusement...

>>> Considéré souvent comme une œuvre fondatrice du slasher nord-américain, cette correcte réalisation qui sait distiller ses tensions et ses inquiétudes avec un certain savoir-faire de bon aloi, souffre pourtant d'un dénouement insipide, facile et bancale, laissant maints spectateurs penauds dans une relative insatisfaction finale...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)