LA SOLEDAD - 2016

Titre VF LA SOLEDAD
Titre VO La soledad
Année de réalisation 2016
Nationalité Venezuela / Canada
Durée 1h29
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 13
Date de sortie en France
Thème(s)
Cinéma vénézuelien (ORIGINE)
Film dans le film (tous pays confondus)
Autobus et autocars
Puits
Détecteur de métaux (tous pays confondus)
3e âge (Autres pays)
Chevaux (Autres pays)
Internet (tous pays confondus)
Pharmacies et pharmacien(ne)s (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
THIELEN ARMAND Jorge
Chef(s) Opérateur(s)
MICHELANGELI Rodrigo
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Rodrigo Michelangeli
et Jorge Thielen Armand .....
Acteurs
LOPEZ José Dolores
LOPEZ Adrializ
ALVILLARES Marley
THIELEN HEDDERICH Jorge
AGAMEZ PALOMINO Maria
ARMAND Cristina
Résumé

Comme bon nombre de ses concitoyens, José El Negro vit dans une constante précarité quotidienne, travaillant épisodiquement sur des chantiers d'immeubles en construction, engoncé dans une situation économique désastreuse où même les supermarchés affichent une régulière pénurie, jusque dans les produits de première nécessité. Ses quelques sous hypothétiques glanés dans des emplois de fortune, même augmentés du minuscule pécule de son épouse, employée de maison, suffisent à peine pour le couple, leur gamine Adrializ et la grand-mère malade depuis quelques mois. Comble d'infortune, il vont devoir quitter rapidement la vieille bâtisse en grande partie délabrée qu'ils occupaient gracieusement, avec l'intention de la rénover progressivement. En effet, la propriétaire des lieux songe à faire raser l'ensemble de la désormais miteuse construction et revendre tout simplement le terrain. Une situation catastrophique aggravée par la maladie de la vieille dame souffrant de tension artérielle et qui est en carence de traitement, son médicament, l'amlodipine, actuellement en défaut dans les hôpitaux publics et les pharmacies de la ville. Devant ces cruciales défaillances économiques, El Negro se tourne en désespoir de cause, vers des spéculations fantastiques et fantaisistes qui énoncent qu'un trésor serait caché sur la propriété, enterré par un esclave dont le fantôme hanterait les lieux. Il va désormais sonder les murs et les sols avec un détecteur à métaux, inlassablement...

>>> Entremêlant adroitement fiction et documentaire, ce long métrage quelque peu déprimant et limité, lesté d'un dénouement inattendu et sommaire, se perçoit comme un reflet économique et social d'un pays en crise où tout se délite inexorablement...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)