MIRACLE AU VILLAGE - 1944

Titre VF MIRACLE AU VILLAGE
Titre VO The miracle of Morgan's Creek
Autres titres VF LA CIGOGNE PRODIGUE
Année de réalisation 1944
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h39
Genre COMEDIE
Notation 16
Date de sortie en France 16/02/1949
Thème(s)
Bigamie
Bals et dancings (tous pays confondus)
Vaches, boeufs, taureaux et autres ruminants .....
Milieu médical (Cinéma américain)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma américain)
Bégaiement (tous pays confondus)
Mariage (Cinéma américain)
Noël et Réveillon (Cinéma américain)
Hitler
Réalisateur(s)
STURGES Preston
Chef(s) Opérateur(s)
SEITZ John F.
Musique
SHUKEN Leo BRADSHAW Charles GRAU Gil
Renseignements complémentaires
Scénario : Preston Sturges
Direction musicale : Sigmund Krumgold
Distribution : Paramount (USA)
et Swashbuckler Films (France) .....

Visa d'exploitation : 7921
Acteurs
BRACKEN Eddie
HUTTON Betty
LYNN Diana
DEMAREST William
HALL Porter
PARNELL Emory
BRIDGE Al
POTEL Vic
TANNEN Julius
DONLEVY Brian
TAMIROFF Akim
SESSIONS Almira
HOWARD Esther
MAC DONALD J. Farrell
MORAN Frank
CAINE Georgia
MEYER Torben
TOMPKINS Connie
MELFORD George
CONLIN Jimmy
ROSENTHAL Harry
BELL Hank
BUCKINGHAM Jan
CARTLEDGE Bill
CECIL Nora
CONKLIN Chester
CRAIG Hal
CREED Roger
DEVLIN Joe
DUDLEY Robert
FINE Budd
FOULGER Byron
GIBSON Kenneth
HALL Eddie
HEYDT Louis Jean
HOYT Arthur
LOWRY Judith
NORTON Jack
RICHARDS Keith
STEELE Freddie
WAGNER Max
WATSON Bobby
Résumé

La débordante et plutôt fofolle Trudy Kockenlocker est toute excitée à l'idée d'aller au bal local organisé en l'honneur des soldats en partance pour la guerre, au grand dam de son bougon paternel, un veuf passablement autoritaire, vaguement collet monté, représentant de l'ordre dans la petite cité de Morgan's Creek. Elle parviendra à contourner l'interdiction paternelle, en prétextant une sortie au cinéma avec le brave et timoré Norval Jones, ami de longue date, plus ou moins toléré par notre pandore. Une soirée des plus arrosées pour la belle qui se retrouve le matin, dégrisée, et mariée avec un engagé dont elle ne se souvient même plus du visage, avec en tête seulement un nom à consonance vaguement slave. Quand il s'avère qu'elle est enceinte, son ami d'enfance et de voisinage, timide, falot et amoureux, se propose de l'épouser. Mais pour cela, il va falloir tout d'abord annuler le premier mariage, en toute discrétion, afin d'éviter l'écueil juridique de la bigamie. Evidemment les mésaventures et les quiproquos vont s'enchaîner pour le jeune couple, vers une folle apothéose nationale lorsque la jeune femme se révèle finalement être mère de sextuplés, tous des garçons solides et bienvenus, pour l'avenir de la nation...

>>> Même si nos préférences vont à certaines autres comédies de Preston Sturges, peut-être un peu plus fines et plus suaves, cette réalisation, débordante d'exubérance et de folie, est parsemée de quelques scènes hilarantes inoubliables, dans un véritable délire de situations hautement ubuesques. Une précieuse découverte initiée par le toujours incontournable Festival International du Film de La Rochelle (2014) lors d'une rétrospective consacrée aux importantes rééditions de l'année...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Positif numéros 281/282
- Saison Cinématographique 1948/1949
- Jeune Cinéma numéro 199
- L'Ecran Français numéro 191
Critiques (Public)