POROROCA, PAS UN JOUR NE PASSE - 2017

Titre VF POROROCA, PAS UN JOUR NE PASSE
Titre VO Pororoca
Année de réalisation 2017
Nationalité Roumanie / France
Durée 2h32
Genre DRAME
Notation
Date de sortie en France 13/06/2018
Thème(s)
Cinéma roumain (ORIGINE)
Enfance (Autres pays)
Balançoires (tous pays confondus)
Patins, planches à roulettes et autres skate-boards .....
Taxis (Autres pays)
Chiens (Autres pays)
Grands magasins et supermarchés (tous pays confondus)
Autobus et autocars (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
POPESCU Constantin
Chef(s) Opérateur(s)
MARGHIDAN Liviu
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Constantin Popescu
Distribution : New Story

Visa d'exploitation : 145 090
Acteurs
DUMITRACHE Bogdan
LUMÂNARE Iulia
DOGIOIU Constantin
RAUS Stefan
MARGHIDAN Adela
MIHALACHE Alice Cora
Résumé

Un couple trentenaire, Cristina et Tudor, dans un plaisant quartier de la capitale roumaine, au quotidien harmonieux, avec deux enfants épanouis, un garçon de sept ans prénommé Ilie et sa sœur Maria, cinq ans et demi qui s'entendent et se complètent parfaitement. Un dimanche matin, l'homme décide de passer quelques moments de détente avec sa progéniture, dans un vaste parc situé non loin de l'appartement familial. Il suffira d'un moment d'inattention pour que Maria disparaisse et que toutes les investigations dans la périphérie du jardin s'avèrent bientôt vaines et désespérées. Devant l'inefficacité des recherches personnelles, l'enquête est confiée à la police qui interroge et analyse le quotidien de la vie du couple. Personne ne semble suspect dans l'environnement affectif et professionnel du couple, hormis un vague collègue de la jeune femme, un peu trop galant que l'époux avait prestement agressé téléphoniquement, un soir d'appels trop pressants. Rien qui puisse justifier l'enlèvement d'une gamine, surtout qu'au moment de la disparition, l'individu en question était loin de Bucarest. Alors que Cristina se laisse imperceptiblement gagner par la dépression, Tudor passe ses journées dans le parc, interrogeant les mères de famille présentes, menant sa propre enquête, verbale et photographique...

>>> Glissements progressifs vers l'enlisement émotionnel, accablé par une lente submersion de la réflexion et des obsessions irrationnelles, pour mener au drame exutoire et radical, à coups de marteau et de folie mortellement dévastateurs, pour une œuvre roumaine insidieusement perturbatrice et d'une parfaite cohérence...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)