RUE DE LA PAIX - 1927

Titre VF RUE DE LA PAIX
Titre VO
Année de réalisation 1927
Nationalité France
Durée 1h23
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 17
Date de sortie en France 21/10/1927
Thème(s)
Milieu de la mode, de la couture et de la confection (tous pays confondus)
Jeux de cartes (réussites et patiences)
Chauffeurs (de maître) (tous pays confondus)
Chewing-gum (tous pays confondus)
Chiens (Cinéma français)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma français)
Marionnettes et marionnettistes .....
Arc de Triomphe (Paris) (tous pays confondus)
Bals et dancings (tous pays confondus)
Polo (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
DIAMANT-BERGER Henri
Chef(s) Opérateur(s)
GUISSART René GUILLEMIN Maurice
Musique
THIRIET Béatrice
Renseignements complémentaires
Scénario : Abel Hermant
et Marc de Toledo .....
d'après leur pièce éponyme
Distribution : Grands Spectacles Cinématographiques
Acteurs
LAFAYETTE Andrée
PIERSON Suzy
TOD Malcolm
DESCHAMPS Flore
MATHOT Léon
BERNARD Armand
MOY Jules
DE CHAVARDEZ
CENDRARS Marcel
Résumé

Modéliste dans une grande maison de couture parisienne, Laurent est secrètement amoureux de sa collègue mannequin prénommée Thérèse qui, de son coté, est loin d'être indifférente au charmant garçon. Mais c'est sans compter sur la sournoise jalousie de Mady, une collègue, qui est prête à toutes les vilenies pour empêcher le couple de se former, semant régulièrement discorde et zizanie potentielles auprès de chacun, individuellement et en catimini. C'est ainsi quand Thérèse obtient la gérance de sa propre maison de couture, grâce aux finances du libidineux et richissime Ally, sous couvert d'Abramson, un facétieux et superficiel prête-nom, que la vilaine créature insinue quelques abandons nocturnes de la demoiselle auprès de son généreux donateur, tout en essayant vainement de séduire le malheureux Laurent. C'est le jour attendu de l'inauguration de la nouvelle structure de confection et de mode, que la vérité se fera enfin savoir et permettra aux deux amoureux de se retrouver...

>>> De la haute couture cinématographique, gracieusement offert par le 32e Festival
"Il Cinéma Ritrovato" de Bologne (2018)
avec des acteurs d'une finesse et d'une pertinence remarquables, évoluant avec justesse et mesure dans une scénographie bienvenue, évitant l'écueil du mélodrame inapproprié et d'une constante allégresse dans le plaisir de filmer et de jouer pour l'ensemble des protagonistes...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)