DOGMAN - 2018

Titre VF DOGMAN
Titre VO Dogman
Année de réalisation 2018
Nationalité Italie / France
Durée 1h42
Genre DRAME
Notation 15
Date de sortie en France 11/07/2018
Thème(s)
Cinéma italien (ORIGINE)
Drogue -trafic- (Cinéma italien)
Football
Drogue -consommation- (Cinéma italien)
Chiens (Cinéma italien)
Hommes-grenouilles / Plongées sous-marines (tous pays confondus)
Internet (tous pays confondus)
Moto(cyclettes) et autres scooters (Cinéma italien)
Prisons (Cinéma italien)
Billard (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
GARRONE Matteo
Chef(s) Opérateur(s)
BRÜEL Nicolai
Musique
BRAGA Michele
Renseignements complémentaires
Scénario : Massimo Gaudioso,
Matteo Garrone et Ugo Chiti .....
avec la collaboration de Giulio Troli,
Damiano et Fabio D'Innocenzo .....
Distribution : Le Pacte

Visa d'exploitation : 148 115

Nota :

- Prix d'Interprétation masculine, Cannes 2018
Acteurs
FONTE Marcello
PESCE Edoardo
SCHIANO Nunzia
DIONISI Adamo
ACQUAROLI Francesco
BALDARI CALABRIA Alida
GOBBI Gianluca
ARENA Aniello
PIZZIRANI Laura
Résumé

Pusillanime et malingre toiletteur pour chiens, Marcello tient une petite boutique discrète dans une vague banlieue maritime égarée dans un paysage en lassitude et désolation. Apprécié par tous pour sa gentillesse et son humilité, il n'a qu'un ami, un certain Simoncino, une brute épaisse, ancien boxeur récemment sorti de prison, qu'il fournit en cocaïne, un rustre imbuvable, considéré comme la bête noire du quartier. Sans cesse humilié, trahi, volé par le sinistre individu, Marcello ne tient pourtant pas grief à son irascible mentor qui parvient même à le recruter pour un casse nocturne dans une maison apparemment cossue. Et lorsque Simoncino lui demande la clé de son local canin pour pénétrer discrètement par effraction dans la boutique mitoyenne, une officine qui rachète de l'or, il finit à nouveau par accepter, escomptant une rémunération lui permettant d'offrir quelques vacances à sa fille férue de plongées sous-marines qu'il voit et cajole régulièrement. Et c'est encore Marcello, qui pour ne pas trahir son copain, acceptera de purger une longue année de détention. A sa libération, bien des mois plus tard, lorsque l'immonde et brutal individu refusera de lui payer son dû pour son silence, notre petit bonhomme va mijoter sa folle vengeance...

>>> Sans hésitation ni tergiversations inutiles, on retiendra surtout la performance et la finesse de l'interprétation de l'acteur principal, un Marcello Fonte qui a su mettre en valeur, sans exagération ni affectation particulières, un physique anonyme et un effacement scénique finalement efficaces voire mortellement redoutables...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Libération du 11 juillet 2018
Critiques (Public)