GARE A LA POUDRE - 1931

Titre VF GARE A LA POUDRE
Titre VO Krudt med knald
Autres titres VF PAT ET PATACHON SUR LE TONNEAU DE POUDRE
Autres titres VF PAT ET PATACHON SUR UN TONNEAU DE POUDRE
Autres titres VF FAUT QU'CA SAUTE !
Autres titres VF DOUBLEPATTE ET PATACHON AU PENSIONNAT
Année de réalisation 1931
Nationalité Danemark
Durée 1h28
Genre COMEDIE BURLESQUE
Notation 10
Date de sortie en France 24/03/1933
Thème(s)
Patins, planches à roulettes et autres skate-boards .....
Cinéma danois (ORIGINE)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma danois)
Somnambulisme
Milieu scientifique
Réalisateur(s)
LAURITZEN Lau
Chef(s) Opérateur(s)
LAURITZEN Lau BENTSEN Carlo HANSEN Waldemar
Musique
GYLDMARK Sven
Renseignements complémentaires
Scénario : Lau Lauritzen,
A.V. Olsen et Alice O'Fredericks .....
Acteurs
SCHENSTROM Carl
MADSEN Harald
LUND Jorgen
VIBY Marguerite
KALCKAR Nina
DE VERDIER Anton
HOLM Kai
LANGBERG Sigurd
HOLGER-MADSEN
SVENDSEN Olga
BAGGER Inger
SCHMIDT Inger
SANDBERG Amalie
NIELSEN Henry
FOSS Aage
JENSEN Arthur
TYRON Bruno
HANSEN Almi
BEWER William
PETERSEN Ludvig
OTTERDAHL Emilie
BENDIXEN Aage
Résumé

Pat et Patachon font partie d'un groupe de savants personnages vivant ensemble dans la pension / hôtel Aurora, régie par une imposante matrone. Ingénieurs et scientifiques se retrouvent chaque midi pour un repas collectif auquel se joignent deux rayonnantes gymnastes, artistes en patins à roulettes, aussi pensionnaires dans l'établissement. Nos deux compères sont invités dans le laboratoire d'un des éminents chercheurs, un certain Wilhelm, qui vient d'inventer un étonnant appareil de visionnement, vague ancêtre de la télévision actuelle, une géniale trouvaille mise sur le compte d'une mystérieuse boisson alcoolisée baptisée "la liqueur de l'inventeur" qu'il consomme immodérément et que Patachon s'empresse d'acquérir à son tour, à la plus proche vinothèque du quartier. Complètement imbibé, après avoir vidé le contenu d'une bouteille à l'insu de son camarade, il a bientôt un comportement agité qui incite Pat, ignorant les vraies raisons de ces réactions, à consulter le docteur Hirnhauer, spécialiste en psychiatrie, qui s'en vient, curieux et professionnel, examiner le sujet, en pleine crise de créativité. Une piqûre calmante fera heureusement un effet bénéfique et radical vers un souhaitable endormissement immédiat. Alors que les deux frangines patineuses ont raté un engagement et ne pouvant plus payer leur loyer, sont obligées de quitter leur chambre, Pat les invite à rester dans l'appartement qu'il occupe avec Patachon. Une autre poussée créative, suivie d'une nouvelle piqûre combinée avec la présence de la pleine lune, poussent Patachon dans une crise aiguë de somnambulisme qui semblerait (à tort) fort bénéfique dans ses recherches d'une poudre explosive sans dégagement de fumée. Après avoir à nouveau payé leur loyer ainsi que celui de leur sympathique voisin Wilhelm, les voilà à peu près sans le sou. Alors que ce dernier reçoit la visite de prétendus agents de l'entreprise "Ultra dynamic" pour examiner ses récents travaux, Pat et Patachon, fort soupçonneux, reconnaissent immédiatement deux agents des services secrets sibériens. Après avoir été évincé les espions ne se considèrent pourtant pas battus et soudoient un employé de la maison et tendent un piège à nos deux lascars en leur décrochant un emploi de chauffeur. Pendant ce temps, les espions font le joli cœur auprès des artistes patineuses et les invitent à une promenade en voiture, croisant nos amis en pleine livraison qui vont leur jouer un tour pendable. Mais rapidement les méchants leur rendront la monnaie de leur pièce en les faisant inculper d'un faux cambriolage nocturne dans les locaux de la société "Ultra-Dynamic" où les derniers plans stratégiques du docteur Wilhelm avaient été sécurisés dans un coffre-fort. Arrêtés par la police, ils parviendrons à s'échapper à l'intérieur de tonneaux en bois et même à capturer les deux espions...

>>> Même si la plupart des gags ne sont pas d'une pendable bêtise souvent habituelle, le ridicule est bien présent dans l'ensemble de l'histoire qui positionne un laboratoire de recherche dans une banale pension de famille et affuble nos deux pantins du rutilant titre d'ingénieur et de chercheur, selon l'humeur ou la mémoire des scénaristes...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)