L'AGE D'OR - 1930

Titre VF L'AGE D'OR
Titre VO
Année de réalisation 1930
Nationalité France
Durée 1h01
Genre DRAME
Notation 18
Date de sortie en France 07/11/1930
Thème(s)
Peintres célèbres (Dali)
Aurenche (Jean)
Peintres célèbres (Ernst)
Jésus
Scorpions (tous pays confondus)
Religions et croyances (Cinéma français)
Iles (Cinéma français)
Vatican
Surréalisme et dadaïsme
Réalisateur(s)
BUNUEL Luis
Chef(s) Opérateur(s)
DUVERGER Albert
Musique
BUNUEL Luis VAN PARYS Georges MENDELSSOHN Felix MOZART Wolfgang Amadeus
DEBUSSY Claude WAGNER Richard
Renseignements complémentaires
Scénario : Salvador Dali
et Luis Bunuel .....
Producteur : Vicomte de Noailles
Acteurs
LYS Lya
MODOT Gaston
SALEM Lionel
DE LABERDESQUE Caridad
ERNST Max
PREVERT Pierre
NOIZET Germaine
DUCHANGE
LLORENS ARTIGAS Josep
COSSIO Pancho
HUGO Valentine
COTTANCE Simone
BRUNIUS Jacques Bernard
ELUARD Paul
ESPLANDIU Juan
FLORES Pedro
CASTANE Juan
ROA Joaquin
MIRAVITLLES Jaume
PRUNA Domingo
IBANEZ Bonaventura
AURENCHE Jean
BUNUEL Luis
CASTANYER Joan
DE MARAVILLES Xaume
ERNST Marie Berthe
HEYMANN Claude
MARVAL
MASOLIVER Juan Ramon
ORTIZ Manuel Angeles
OTERO Jaime
PEINADO Joaquin
PENROSE Roland
PENROSE Valentine
DE SARKA Raymond
CASTANIER Jean
Résumé

Seconde oeuvre surréaliste de Luis Bunuel composée de six-cent vingt-huit plans qui commence par la présentation quasi documentaire de quelques scorpions, se poursuit par la description d'une île mystérieuse gardée par des squelettes d'archevêques, l'inauguration d'un ville (Rome), un couple qui fait l'amour dans la boue, une réception mondaine, un garde-forestier qui tire sur son fils. D'autres scènes délirantes, une orgie au château de Selliny avec le Christ comme convive...

>>> Inénarrable, inoubliable, inimitable !

Bibliographie
- La Revue du Cinéma n° MdC 12
- Avant-Scène numéros 27/28
- Positif numéros 238, 247, 392, 488, 520 et 578
- Cinématographe numéros 69 et 73
- La Revue du Cinéma numérs 157 et 365
- 1895 numéro 32
- Avant-Scène numéros 315/316
- Zeuxis numéros 24
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Cinéma numéros 69, 73, 102, 271/272
- Les Cahiers de la Cinémathèque numéros 30/31
- Saison Cinématographique 1968
Critiques (Public)
Ce film, peut-être le plus subversif de l'histoire du cinéma, n'a pas heureusement été interdit à sa sortie à Paris. Tout au plus, d'après un rapport de police de l'époque, les cannes ont été laissé au vestiaire sans incident. Le vieux cinéphile lui imagine avec nostalgie ce qu'aurait pu être une bataille de cannes généralisée à la René Clair. G FAUCON